Saint Basile le Grand et saint Grégoire de Nazianze, évêques et docteurs de l’Église, Mémoire.

 

Saint Basile de Césarée (329-379) est l’un des principaux Pères de l’Église. Fondateur d’un monastère, il est l’auteur d’une règle connue comme la « règle de saint Basile » devenue la principale règle monastique de l’Église d’Orient.  Saint Grégoire de Nazianze (329-390) fit la rencontre de Basile de Césarée dont il devint ami. Il est Ordonné évêque de Sasimes contre son gré par son ami Basile. Il est invité à Constantinople où il prend part à la lutte contre l’arianisme. L’empereur Théodose l’impose comme évêque et c’est lui qui préside le concile de Constantinople.

 

Blanc

Antienne d’ouverture

Béni soit au nom du seigneur celui qui vient : Dieu, le Seigneur, nous illumine.

 

Prière d’ouverture:

Seigneur, tu as voulu que ton Fils naisse de la Vierge bénie, afin que son humanité ne soit pas soumise à la condamnation de notre race, accorde-nous d’échapper à l’engrenage du péché, puisque le Christ nous donne part à la nouvelle création. Lui qui.

 

Première lecture: 1 Jean 2, 22-28

Bien-aimés, le menteur n’est-il pas celui qui refuse que Jésus soit le Christ ? Celui-là est l’anti-Christ: il refuse à la fois le Père et le Fils ; quiconque refuse le Fils n’a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père. Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père. Et telle est la promesse que lui-même nous a faite : la vie éternelle. Je vous ai écrits cela à propos de ceux qui vous égarent. Quant à vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin d’enseignement. Cette onction vous enseigne toutes choses, elle qui est vérité et non pas mensonge ; et, selon ce qu’elle vous a enseigné, vous demeurez en lui. Et maintenant, petits-enfants, demeurez en lui ; ainsi, quand il se manifestera, nous aurons de l’assurance, et non pas la honte d’être loin de lui à son avènement.

 

Psaume (97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4)

R/ La terre tout entière a vu le salut de notre Dieu. (cf. 97, 3)

 

1.     Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles; par son bras très saint, par sa main puissante, il s’est assuré la victoire.

 

2.     Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s’est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d’Israël.

 

3.     La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez !

 

Acclamation

     Alléluia, Alléluia.À bien des reprises, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes; à la fin, en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils. Alléluia.(cf. He 1, 1-2)

 

Évangile : Jean 1, 19-28               

  Voici le témoignage de Jean le Baptiste, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander: « Qui es-tu ? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement: « Je ne suis pas le Christ. » Ils lui demandèrent : «Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit: « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé?» Il répondit : « Non. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question: «Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. » Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

 

Prière sur les offrandes

  Reçois favorablement, Seigneur, les offrandes de ton peuple, Pour qu’il obtienne dans le mystère eucharistique les biens auxquels il croit de tout son cœur. Par Jésus.

 

Antienne de la communion

  A cause du grand amour dont il nous a aimés Dieu a envoyé son Fils partager notre condition humaine en toute chose, excepte le péché

 

Prière après la communion

  Quand nous allons communier, Seigneur, tu viens à notre rencontre; produis en nos cœurs le fruit de ce sacrement, car seule ta grâce peut nous préparer à recevoir tes grâces

 

 

MÉDITATION

À travers les réponses que Jean Baptiste donne à ceux qui viennent l’interroger sur son identité, il nous est rappelé l’importance de la conscience et l’acceptation de notre identité et de notre mission. Jean Baptiste sait clairement qui il est. Il connaît exactement son rôle et sa mission qu’il ne compare et ne confond pas avec celle de Jésus. Jean nous donne une leçon sur la véritable humilité qui consiste à savoir reconnaître et aimer la place qui est la nôtre, apprécier et exalter celle des autres. Beaucoup de conflits qui surgissent souvent entre des personnes naissent du fait qu’elles ne se sentent jamais bien à leur place et convoitent celle des autres. Demandons au Seigneur la grâce d’aimer ce que nous sommes et d’y trouver sanctification par l’accomplissement joyeuse de notre mission.