Jeudi 24 Janvier 2019

Saint François de Sales, évêque et docteur de l’Église

Issu d’une famille de noble, il choisit de renoncer à tous ses titres pour se consacrer au service de l’Église. Il fonde l’Ordre des Visitandines pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes de faible santé. Son Introduction à la vie dévote est un ouvrage qui s’adresse à chaque baptisé. Il y rappelle que tout laïc peut se sanctifier en faisant joyeusement son devoir d’état en lequel s’exprime la volonté de Dieu. Il fut nommé évêque de Genève et ne put jamais prendre possession de son siège devenu la « Rome des calvinistes ». Il résida plutôt à Annecy.

 

Blanc

ntienne d’ouverture : Ps 65, 4

     Que toute la terre se prosterne devant toi : Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière d’ouverture

     Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l’univers du ciel et de la terre : Exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Hb 7, 25-8,6

     Le pouvoir de Jésus est capable de sauver d’une manière définitive ceux qui par lui s’avancent vers Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur. C’est bien le grand prêtre qu’il nous fallait : saint, innocent, immaculé; séparé maintenant des pécheurs, il est désormais plus haut que les cieux. Il n’a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même. La loi de Moïse établit comme grands prêtres des hommes remplis de faiblesse ; mais la parole du serment divin, qui vient après la Loi, établit comme grand prêtre le Fils, conduit pour l’éternité à sa perfection. Quant au grand prêtre que nous avons, le service qui lui revient se distingue d’autant plus que lui est médiateur d’une alliance meilleure, reposant sur de meilleures promesse

 

Psaume 39, 7-10, 17

R/ Me voici Seigneur. Je viens faire ta volonté (Ps 39,8.9)

 

1.   D’un grand espoir, j’espérais le Seigneur : il s’est penché vers moi. Heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur.

 

2.  Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j’ai dit : « Voici, je viens.

 

3.  Dans le livre, est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. Mon Dieu, voilà ce que j’aime : ta loi me tient aux entrailles. »

 

4.  J’annonce la justice dans la grande assemblée ; vois je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur tu le sais.

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia.  Notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté : il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité par l’annonce de l’Évangile. Alléluia.(cf. 2 Tim 1, 10)

 

 Évangile : Marc 3, 7-12

     En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent. De Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait. Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas. Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher. Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : «Toi, tu es le Fils de Dieu ! » Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.

 

Prière sur les offrandes

     Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ; Car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial, c’est l’œuvre de notre Rédemption qui s’accomplit. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 22, 5

     Pour moi, Seigneur, tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.

 

Prière après la communion

     Pénètre-nous, Seigneur, de ton esprit de charité, Afin que soient unis par ton amour ceux que tu as nourris d’un même pain. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

                  La renommée de Jésus, à travers les prodiges accomplis, attire des foules nombreuses. Loin de se laisser emporter par le vertige de la popularité, Jésus se retire dans la mer sur une barque. Cette distance vis-à-vis de ces foules en quête de miracles s’explique par sa volonté de clarifier le sens de sa mission. Les miracles qu’il accomplit ne sont que des « signes » et des moyens accordés à la foi de ceux qui en bénéficient et non une fin en soi. Sa mission ne se réduit pas à ces miracles. Le but de sa mission c’est l’annonce du Règne de Dieu. C’est pour éviter toute incompréhension que Jésus entretien le « secret messianique» que les esprits mauvais vaincus s’empressent de révéler pour entretenir davantage la confusion. Et moi, suis-je capable de dire clairement ce qui m’attire vers Jésus et ce que j’attends de lui ?

Vous pouvez aussi aimer