Saint Théophile

Se distinguant par sa sagesse et l’intégrité de sa vie, il seconda les efforts du pape saint Victor pour faire célébrer en Asie la fête de Pâques un dimanche et non pas au jour anniversaire du 14 nisan. Il s’appuyait sur le fait que Pâques n’est pas la commémoration de la Résurrection.

 

Vert

Antienne d’ouverture : Ps 17, 19-20

     Le Seigneur est mon appui : il m’a dégagé, m’a donné du large, il m’a libéré, car il m’aime.

 

Prière d’ouverture

     Fais que les événements du monde, Seigneur, se déroulent dans la paix, selon ton dessein, Et que ton peuple connaisse la joie de te servir sans inquiétude. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Siracide 35, 1-12

     C’est présenter de multiples offrandes que d’observer la Loi ; c’est offrir un sacrifice de paix que s’attacher aux commandements. C’est apporter une offrande de fleur de farine que se montrer reconnaissant ; c’est présenter un sacrifice de louange que faire l’aumône. On obtient la bienveillance du Seigneur en se détournant du mal ; on offre un sacrifice d’expiation en se détournant de l’injustice. Ne te présente pas devant le Seigneur les mains vides. Accomplis tout cela car tel est son commandement. L’offrande de l’homme juste est comme la graisse des sacrifices sur l’autel, son agréable odeur s’élève devant le Très-Haut. Le sacrifice de l’homme juste est agréé par Dieu qui en gardera mémoire. Rends gloire au Seigneur sans être regardant: ne retranche rien des prémices de ta récolte. Chaque fois que tu fais un don, montre un visage joyeux; consacre de bon cœur à Dieu le dixième de ce que tu gagnes. Donne au Très-Haut selon ce qu’il te donne, et, sans être regardant, selon tes ressources. Car le Seigneur est celui qui paye de retour; il te rendra sept fois plus que tu n’as donné. N’essaye pas de l’influencer par des présents, il ne les acceptera pas ; ne mets pas ta confiance dans un sacrifice injuste. Car le Seigneur est un juge qui se montre impartial envers les personnes.

 

Psaume 49 (50), 4-6, 7-8, 14.23

R/ À celui qui veille sur sa conduite, je ferai voir le salut de Dieu. cf. 49, 23cd

 

1.   Dieu convoque les hauteurs des cieux et la terre au jugement de son peuple : « Assemblez devant moi mes fidèles, eux qui scellent d’un sacrifice mon alliance. » Et les cieux proclament sa justice : oui, le juge, c’est Dieu !

 

2.  « Écoute, mon peuple, je parle; Israël, je te prends à témoin. Moi, Dieu, je suis ton Dieu ! Je ne t’accuse pas pour tes sacrifices ; tes holocaustes sont toujours devant moi.

 

3.  « Offre à Dieu le sacrifice d’action de grâce, accomplis tes vœux envers le Très-Haut. Qui offre le sacrifice d’action de grâce, celui-là me rend gloire : sur le chemin qu’il aura pris, je lui ferai voir le salut de Dieu. »

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia.Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia.(Cf. Mt 11, 25)

 

Évangile : Marc 10, 28-31

     En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : «Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers ».

 

Prière sur les offrandes

     C’est toi qui nous donnes, Seigneur, ce que nous t’offrons, pourtant tu vois dans notre offrande un geste d’amour; aussi te prions-nous avec confiance : puisque tes propres dons sont notre seule valeur, qu’ils fructifient pour nous en bonheur éternel. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 12, 6

     De toute mon âme, Seigneur, je rendrai grâce en proclamant tes innombrables merveilles ; j’exulterai, je danserai auprès de toi, je fêterai ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière après la communion

     Tu nous as nourris, Seigneur, dans cette communion au mystère du salut ; et nous t’adressons encore une prière : par le sacrement qui est notre force aujourd’hui, fais-nous vivre avec toi pour l’éternité. Par Jésus.

 

 

 

 

MÉDITATION

La première lecture nous montre que les bonnes œuvres font partie intégrante du culte adressé à Dieu. Toutefois, la pratique des bonnes œuvres doit être accompagnée de l’observance de la Loi, des commandements de Dieu. L’observance de la Loi est le chemin qui conduit à la vie, c’est le chemin qui nous mène à la liberté des enfants de Dieu. Faisons en sorte que notre culte offert au Seigneur s’enracine dans la fidélité aux commandements divins. Dans l’évangile, Pierre questionne Jésus sur la récompense à accorder à ceux qui ont tout quitté pour le suivre. Au Maître de le rassurer qu’ils seront récompensés sur terre et au ciel, par l’obtention de la vie éternelle. A la suite de Pierre, assumons notre identité de disciples, en suivant le Christ sur la route du salut des hommes et en acceptant les persécutions avec persévérance et courage, afin que nous soyons récompensés au dernier jour.