Saintes Perpétue et Félicité, martyres

La noble Perpétue venait d’être mère ; Félicité, l’esclave, allait enfanter en prison. Toutes deux étaient chrétiennes. Tandis que Félicité gémissait dans les douleurs de l’enfantement, son geôlier lui dit : ‘’Si tu te plains déjà maintenant, que sera-ce quand tu seras exposée aux bêtes ? Il eût donc bien mieux valu sacrifier aux dieux !’’ Félicité rétorqua : ‘’Aujourd’hui, c’est moi qui souffre ; demain, un Autre en moi souffrira pour moi, parce que je souffrirai pour Lui.’’ Le supplice des deux femmes et de trois autres chrétiens eut lieu dans l’amphithéâtre de Carthage, le 7 mars 203.

 

Violet

Antienne D’ouverture : Ps 54, 17

     Quand je crie vers Dieu, il entend ma prière, il me met à l’abri de ceux qui me poursuivent. Décharge-toi de ton fardeau sur le Seigneur : il prendra soin de toi.

 

Prière d’ouverture :

     Que ta grâce inspire notre action, Seigneur, et la tienne jusqu’au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en toi et reçoivent de toi leur achèvement. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Dt 30, 15-20

     Moïse disait au peuple : « Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain. Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

 

Psaume 1, 1-2, 3, 4.6

R/ Heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur. 39,5a

 

1.   Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs, ne siège pas avec ceux qui ricanent, mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit !

 

2.  Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu’il entreprend réussira. Tel n’est pas le sort des méchants.

 

3.  Mais ils sont comme la paille balayée par le vent. Le Seigneur connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perdra.

 

Acclamation

     Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.Convertissez-vous, dit le Seigneur, car le royaume des Cieux est tout proche. Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.(Mt 4, 17)

 

 

 

Évangile : Luc 9, 22-25

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples: « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. » Il leur disait à tous: «Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. Quel avantage un homme aurait-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ? »

 

Prière sur les offrandes :

Regarde avec bonté, Seigneur, l’offrande que nous t’apportons a l’autel : en nous procurant ton pardon qu’elle serve ta gloire. Par Jésus.

 

Antienne de la Communion : Ps 50, 12

     Crée-moi un cœur pur, O mon Dieu, redonne-moi un esprit résolu.

 

Prière âpres la communion :

     Seigneur, le don reçu de toi dans cette eucharistie nous a bénis et sanctifies : qu’il ne cesse jamais de nous apporter ton pardon et notre salut. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

En ce jour, la Parole de Dieu nourrit notre foi, ranime notre espérance et consolide notre engagement à la suite du Christ. La première lecture nous trace et nous indique le chemin de la vie, le chemin des bénédictions : l’amour de Yahvé et l’observance de ses décrets. C’est dans une société marquée par le relativisme éthique et spirituel, dans un monde pétri d’antivaleurs et envahi par les « structures de péché » que nous sommes appelés à faire montre de notre attachement sans faille au Seigneur, de notre adhésion totale au Christ. Cela passe par le renoncement à nous-mêmes, l’acceptation de la croix et du martyre au quotidien, pour suivre Jésus jusqu’au bout. Que l’intercession des saintes Perpétue et Félicité nous assiste pour que nous acceptions le chemin de la vraie vie : L’amour de Dieu et la fidélité à ses décrets.