Sainte Louise de Marillac

Fille naturelle d’un grand seigneur, elle fut élevée par les religieuses dominicaines de Poissy. Restée veuve à 34 ans, elle rencontre saint Vincent de Paul. Subjuguée par la charité contagieuse du prêtre, elle devient rapidement sa collaboratrice dans toutes ses actions charitables. En 1633, ils fondent ensemble la « Compagnie des Filles de la Charité », communément appelée Sœurs de Saint Vincent de Paul. Louise, supérieure de la nouvelle communauté, oriente les sœurs vers tous les exclus de son temps.

 

Violet

Antienne d’ouverture : PS 24, 17-18

       Dégage-moi de mes tourments, Seigneur. Vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés

 

Prière d’ouverture

       Accorde à tes fidèles, Seigneur, de s’appliquer de toute leur âme à la préparation de pâques : que le renoncement impose à notre corps porte en chacun de nous des fruits spirituels. Par Jésus Christ

 

Première lecture : Ezéchiel 18, 21-28

       Ainsi parle le Seigneur Dieu : Si le méchant se détourne de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe tous mes décrets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra, il ne mourra pas. On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis, il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée. Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant – oracle du Seigneur Dieu –, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive? Mais le juste, s’il se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations du méchant, il le ferait et il vivrait ? Toute la justice qu’il avait pratiquée, on ne s’en souviendra plus : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra! Et pourtant vous dites : « La conduite du Seigneur n’est pas la bonne. » Écoutez donc, fils d’Israël : est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutôt la vôtre? Si le juste se détourne de sa justice, commet le mal, et meurt dans cet état, c’est à cause de son mal qu’il mourra. Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie. Il a ouvert les yeux et s’est détourné de ses crimes. C’est certain, il vivra, il ne mourra pas.

 

Psaume 129 (130), 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8

R/ Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? 129,3

 

1.   Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

 

2.  Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.

 

3.  J’espère le Seigneur de toute mon âme; je l’espère, et j’attends sa parole. Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

 

4.  Oui, près du Seigneur, est l’amour; près de lui, abonde le rachat. C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

 

Acclamation:

     Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance.Rejetez tous les crimes que vous avez commis, faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance. (Ez 18, 31)

 

Évangile:  Mathieu 5, 20-26

     En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh Bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

 

Prière sur les offrandes

     Accueille avec bonté, Seigneur, le sacrifice offert dans cette eucharistie: c’est par lui que tu as voulu nous montrer ta pitié et nous rendre la vie dans la puissance de ton amour. Par Jésus.

 

Antienne de la Communion

     Parole du seigneur : « Aussi vrai que je suis vivant, je ne désire pas la mort du pécheur, mais qu’il change de conduite et qu’il vive.

 

Prière après la communion

     De ce repas dont tu nous as nourris, Seigneur, nous attendons un renouveau : qu’il arrache nos cœurs à leur vieillissement pour nous faire communier au mystère du salut. Par Jésus.

 

 

 

 

 

MÉDITATION

Un appel retentissant à la repentance nous est de nouveau lancé aujourd’hui dans les textes bibliques qui nous sont suggérés. Dans la péricope du livre d’Ezéchiel, le prophète met en exergue la responsabilité personnelle de chacun de nous, pécheur devant Dieu, et le convie à la conversion pour qu’il ait la vie qui demeure: « Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie ». Dans l’évangile, il nous est montré que ce repentir du chrétien, son changement de vie, se manifeste par son souci de pratiquer la justice, d’offrir le pardon des offenses à son prochain et de se réconcilier avec lui. Cela suppose de notre part, pécheurs par nature, l’humilité pour nous reconnaître petits devant Dieu et bénéficier de la grâce divine pour pardonner aux autres.