VENDREDI 05 JUILLET 2019

Saint Antoine-Marie Zaccaria, prêtre

Animé par l’amour des pauvres, Antoine-Marie (1502-1539) les servit d’abord comme médecin. Pour leur apporter aussi un secours spirituel, il reçut le sacerdoce. La congrégation de clercs réguliers qu’il fonda prit le nom de Barnabites quand l’église de saint Barnabé, à Milan, leur fut confiée.

 

Vert/Blanc

 

 

Antienne d’ouverture : Ps 46, 2

Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie.

 

Prière d’ouverture

Tu as voulu, Seigneur, qu’en recevant ta grâce nous devenions des fils de lumière ; Ne permets pas que l’erreur nous plonge dans la nuit, mais accorde-nous d’être toujours rayonnants de ta vérité. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Gn 23, 1-4.19 ; 24, 1-8.62-67

Sara vécut cent vingt-sept ans. Elle mourut à Kiriath-Arba, c’est-à-dire à Hébron, dans le pays de Canaan. Abraham s’y rendit pour le deuil et les lamentations. Puis il laissa le corps pour aller parler aux Hittites qui habitaient le pays : « Je ne suis qu’un immigré, un hôte, parmi vous ;accordez-moi d’acquérir chez vous une propriété funéraire où je pourrai enterrer cette morte. » Abraham ensevelit sa femme Sara dans la caverne du champ de Macpéla, qui est en face de Mambré, c’est-à-dire à Hébron, dans le pays de Canaan. Abraham était vieux, avancé en âge, et le Seigneur l’avait béni en toute chose. Abraham dit au plus ancien serviteur de sa maison, l’intendant de tous ses biens : « Je te fais prêter serment par le Seigneur, Dieu du ciel et Dieu de la terre : tu ne prendras pas pour mon fils une épouse parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j’habite. Mais tu iras dans mon pays, dans ma parenté, chercher une épouse pour mon fils Isaac .  » Le serviteur lui demanda : « Et si cette femme ne consent pas à me suivre pour venir ici ? Devrai-je alors ramener ton fils dans le pays d’où tu es sorti ? » Abraham lui répondit : « Garde- toi d’y ramener mon fils ! Le Seigneur, le Dieu du ciel, lui qui m’a pris de la maison de mon père et du pays de ma parenté, m’a déclaré avec serment: “À ta descendance je donnerai le pays que voici. C’est lui qui enverra son ange devant toi, et tu prendras là-bas une épouse pour mon fils. Si cette femme ne consent pas à te suivre, tu seras dégagé du serment que je t’impose. Mais, en tout cas, tu n’y ramèneras pas mon fils . » Un jour, Isaac s’en revenait du puits de Lahaï-Roï. Il habitait alors le Néguev . Il était sorti à la tombée du jour, pour se promener dans la campagne, lorsque, levant les yeux, il vit arriver des chameaux. Rébecca, levant les yeux elle aussi, vit Isaac. Elle sauta à bas de son chameau et dit au serviteur: « Quel est cet homme qui vient dans la campagne à notre rencontre ? » Le serviteur répondit : « C’est mon maître.» Alors elle prit son voile et s’en couvrit. Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu’il avait fait. Isaac introduisit Rébecca dans la tente de sa mère Sara ; il l’épousa, elle devint sa femme, et il l’aima. Et Isaac se consola de la mort de sa mère.

 

Psaume 105 (106), 1-2, 3-4ab, 4c- 5

R/ Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! ou : Alléluia ! (Ps 105, 1a)

 

  1. Rendez grâce au Seigneur : Il est bon! Éternel est son amour ! Qui dira les hauts faits du Seigneur, qui célébrera ses louanges ?

 

  1. Heureux qui pratique la justice, qui observe le droit en tout temps ! Souviens- toi de moi, Seigneur, dans ta bienveillance pour ton peuple.

 

  1. Toi qui le sauves, visite- moi : que je voie le bonheur de tes élus ; que j’aie part à la joie de ton peuple, à la fierté de ton héritage.

 

Acclamation

    Alléluia. Alléluia. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, dit le Seigneur, et moi, je vous procurerai le repos. Alléluia. (Mt 11, 28)

 

Évangile :  Mt 9, 9-13

En ce temps-là, Jésus vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôt. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara: « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. ».

 

Prière sur les offrandes

Dieu qui agis avec puissance dans tes sacrements, Fais que le peuple assemblé pour te servir soit accordé à la sainteté de tes propres dons. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 102, 2

Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits.

 

 

Prière après la communion

Que le corps et le sang de Jésus Christ, offert en sacrifice et reçu en communion, nous donnent la vie, Seigneur: Reliés à toi par une charité qui ne passera jamais, nous porterons des fruits qui demeurent. Par Jésus.

 

 

Méditation

De Jésus, les publicains ne s’attendaient pas à cette réponse-clé qui résume sa mission : « La miséricorde » (Jn 3, 16). C’est la miséricorde qui invite à sa suite. Matthieu, collecteur d’impôt et pécheur publique, n’a pas pu résister à cette miséricorde sans précédent. Il se lève et rejoint ce « médecin » qui a soigné sa maladie. Nous sommes très souvent radicaux dans notre façon de juger les autres, à tel point que nous stéréotypons certaines personnes ou groupes et les excluons du changement et du salut. Cependant, nous oublions que c’est le pécheur qui intéresse le Sauveur. Dieu nous invite à ajouter une petite dose de miséricorde à nos actions et jugements.

 

Vous pouvez aussi aimer