VENDREDI 12 JUILLET 2019

Saint Olivier, évêque et martyr

Evêque d’Armagh à l’époque où le gouvernement royal d’Angleterre dépossédait les Irlandais de leurs terres pour les donner aux Anglais protestants qu’il installait dans île catholique, Olivier fut accusé faussement d’avoir préparé le débarquement de 20.000 soldats français en Irlande et d’avoir taxé son clergé pour mettre sur pied une armée de 70.000 hommes. Il pardonna à ses dénonciateurs et remercia le juge de l’avoir condamné à « être pendu, vidé et démembré ».

Vert

Antienne d’ouverture : Ps 47, 10-11

Nous rappelons ton amour, Seigneur, au milieu de ton temple; sur toute la terre ceux qui t’ont rencontré proclament ta louange : tu es toute justice.

 

Prière d’ouverture

Dieu qui as relevé le monde par les abaissements de ton Fils, donne à tes fidèles une joie sainte : Tu les as tirés de l’esclavage du péché ; fais-leur connaître le bonheur impérissable. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Genèse 46, 1-7.28-30

En ces jours-là, Israël, c’est-à-dire Jacob, se mit en route pour l’Égypte avec tout ce qui lui appartenait. Arrivé à Bershéba, il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac, et Dieu parla à Israël dans une vision nocturne. Il dit : « Jacob ! Jacob ! » Il répondit : « Me voici.» Dieu reprit : « Je suis Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains pas de descendre en Egypte, car là-bas je ferai de toi une grande nation. Moi, je descendrai avec toi en Egypte. Moi-même, je t’en ferai aussi remonter, et Joseph te fermera les yeux de sa propre main. » Jacob partit de Bershéba. Ses fils l’installèrent, avec leurs jeunes enfants et leurs femmes, sur les chariots que Pharaon avait envoyés pour le transporter.  Ils prirent aussi leurs troupeaux et les biens qu’ils avaient acquis au pays de Canaan. Jacob arriva en Égypte avec toute sa descendance. Ainsi donc, ses fils et ses petits-fils, ses filles et ses petites-filles, bref toute sa descendance, il les emmena avec lui en Égypte.   Jacob avait envoyé Juda en avant vers Joseph, pour préparer son arrivée dans le pays de Goshèn. Quand ils furent arrivés dans le pays de Goshen, Joseph fit atteler son char et monta à la rencontre de son père Israël. Dès qu’il le vit, il se jeta à son cou et pleura longuement dans ses bras. Israël dit à Joseph : « Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir, puisque tu es encore vivant ! ».

 

Psaume 36 (37), 3-4, 18-19, 27-28ab, 39-40

R/ Le salut des justes vient du Seigneur.   cf. 36,39a

 

  1. Fais confiance au Seigneur, agis bien, habite la terre et reste fidèle; mets ta joie dans le Seigneur : il comblera les désirs de ton cœur.

 

  1. Il connaît les jours de l’homme intègre qui recevra un héritage impérissable. Pas de honte pour lui aux mauvais jours ; aux temps de famine, il sera rassasié.

 

  1. Évite le mal, fais ce qui est bien, et tu auras une habitation pour toujours, car le Seigneur aime le bon droit, il n’abandonne pas ses amis.

 

  1. Le Seigneur est le salut pour les justes, leur abri au temps de la détresse. Le Seigneur les aide et les délivre, il les délivre de l’impie, il les sauve, car ils cherchent en lui leur refuge.

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,   il vous conduira dans la vérité tout entière et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. Alléluia.  (Jn 16, 13a ; 14, 26d)

 

 

Évangile :  Mt 10, 16-23

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres: « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes. Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi :il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.  Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra. ».

 

Prière sur les offrandes

Puissions-nous être purifiés, Seigneur, par l’offrande qui t’est consacrée ; Qu’elle nous conduise,  jour après jour, au Royaume où nous vivrons avec toi. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 33, 9

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur, heureux qui trouve en lui son refuge.

 

 

Prière après la communion

Comblés d’un si grand bien, nous te supplions, Seigneur: Fais que nous en retirions des fruits pour notre salut et que jamais nous ne cessions de chanter ta louange. Par Jésus.

 

 

MÉDIATION

L’opposition que nous rencontrons quand nous proclamons l’Évangile et  la foi dans le Christ n’est sans doute pas aussi ardue qu’affronter des loups. Pourtant celui qui sort évangéliser va certainement rencontrer maints obstacles. Nous pouvons néanmoins soit demander à Dieu de supprimer ces menaces de notre vie, soit avancer en faisant confiance au Christ, sachant que notre force surgit de notre faiblesse par la toute-puissance de Dieu, comme le dit l’apôtre : « Ainsi je me complais dans les faiblesses, les outrages, la détresse, les persécutions, les misères extrêmes subies pour le Christ. Car quand je suis dans la faiblesse, c’est alors que je suis fort. » (2 Cor 12, 10)

 

Vous pouvez aussi aimer