MERCREDI 28 AOÛT 2019

Saint Augustin, évêque et docteur de l’Eglise

Augustin (354-430), dont la figure domine la pensée chrétienne, fut d’abord un rhéteur africain dissolu ; la prière de sa mère, Monique, obtint la grâce de sa conversion qui fit de lui un cœur brûlant de charité.  Cette charité qui anima son labeur pastoral, notamment dans la lutte contre les hérésies, lui inspira la maxime fameuse ‘’Aime et fais ce que tu veux’’. Baptisé à Milan par saint Ambroise, Augustin devint l’aide, puis le successeur de l’évêque d’Hippone. La place d’Augustin dans l’histoire de l’Église tient surtout à son œuvre théologique qui lui a mérité le titre de ‘’Docteur de la grâce’’

 

Blanc

 

 

Antienne d’ouverture

Dans son Eglise, le Seigneur a donné la parole à l’évêque saint Augustin ; il l’a rempli de l’esprit de sagesse et d’intelligence, il l’a revêtu de gloire.

 

Prière d’ouverture

Renouvelle, Seigneur, dans ton Église l’Esprit dont tu as comblé l’évêque saint Augustin ; Pour que, remplis de ce même Esprit, nous n’ayons soif que de toi, source de la vraie sagesse, et ne cherchions que toi, auteur de l’éternel amour.

 

Première lecture : 1 Th 2, 9-13

Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous, que nous vous avons annoncé l’Évangile de Dieu. Vous êtes témoins, et Dieu aussi, de notre attitude si sainte, si juste et irréprochable envers vous, les croyants.  Et vous savez bien que nous avons été pour chacun de vous comme un père avec ses enfants : nous vous avons exhortés et encouragés, nous vous avons suppliés d’avoir une conduite digne de Dieu, lui qui vous appelle à son Royaume et à sa gloire. Et voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu :quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.

Psaume 138 (139), 7-8, 9-10, 11-12

R/ Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais! (Ps 138, 1)

 

  1. Où donc aller, loin de ton souffle? Où m’enfuir, loin de ta face ? Je gravis les cieux : tu es là ; je descends chez les morts : te voici.

 

  1. Je prends les ailes de l’aurore et me pose au-delà des mers : même là, ta main me conduit, ta main droite me saisit.

 

  1. J’avais dit : « Les ténèbres m’écrasent ! » Mais la nuit devient lumière autour de moi. Même la ténèbres pour toi n’est pas ténèbres, et la nuit comme le jour est lumière !

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. En celui qui garde la parole du Christ l’Amour de Dieu atteint vraiment sa perfection. Alléluia. (1 Jn 2, 5)

 

Évangile : Mt 23, 27-32

En ce temps-là, Jésus disait : «Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis à la chaux : à l’extérieur ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures. C’est ainsi que vous, à l’extérieur, pour les gens, vous avez l’apparence d’hommes justes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et de mal. Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes, vous décorez les tombeaux des justes, et vous dites: “Si nous avions vécu à l’époque de nos pères, nous n’aurions pas été leurs complices pour verser le sang des prophètes.”   Ainsi, vous témoignez contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes. Vous donc, mettez le comble à la mesure de vos pères ! »

 

Prière sur les offrandes

En célébrant le mémorial de notre salut, nous te supplions, Seigneur : que le sacrement de ton amour soit pour nous le signe de notre unité et le lien de la charité. Par Jésus Christ.

 

Antienne de la Communion

« Vous n’avez qu’un seul Maître, le Christ ; vous êtes tous frères »

 

Prière Communion

Que la participation à la table du Christ nous sanctifie Seigneur ; afin que, membres de son corps, nous devenions vraiment ce que nous avons reçu. Par Jésus

 

 

MÉDITATION

Jésus condamne l’hypocrisie des scribes et des pharisiens. Sommes-nous à l’abri de ce risque d’hypocrisie ? Certaines personnes, en apparence dévotes, ne s’abstiennent pas de porter des jugements sévères et même des critiques sur le prochain. Rappelons-nous que Jésus nous demande d’être miséricordieux et que ce sera même pour nous la condition essentielle pour bénéficier de la miséricorde de Dieu !

 

 

 

 

 

Vous pouvez aussi aimer