LUNDI 30 DECEMBRE 2019

Lundi 30 Décembre 2019

 

Saint Roger

Évêque de Cannes, il était mort quelques années plus tôt quand des gens vinrent piller la cathédrale pour emporter les reliques. Ils rapportèrent de leur expédition un coffre de reliques, le trône épiscopal, des vases sacrés et le corps de l’évêque Roger. L’année suivante, ils durent restituer les objets du vol, sauf le corps de l’évêque que son successeur ne considérait pas comme précieux. Les fidèles par contre voulurent rendre ce corps précieux en canonisant Roger et en composant un office.

 

Blanc

Antienne d’ouverture

Alors qu’un profond silence enveloppait toutes choses et que la nuit en était au milieu de son cours, ta Parole toute-puissante, Seigneur, est venue du ciel, ta demeure royale.

 

Prière d’ouverture

Nous t’en prions, Dieu tout-puissant, alors que le péché nous retient encore sous sa loi, Donne-nous la délivrance par la prodigieuse et nouvelle naissance en notre chair de ton Fils unique, Jésus Christ. Lui qui.

 

Première Lecture : 1 Jean 2, 12-17

Je vous l’écris, petits enfants : Vos péchés vous sont remis à cause du nom de Jésus. Je vous l’écris, parents: Vous connaissez celui qui existe depuis le commencement. Je vous l’écris, jeunes gens : Vous avez vaincu le Mauvais. Je vous l’ai écrit, enfants: Vous connaissez le Père. Je vous l’ai écrit, parents : Vous connaissez celui qui existe depuis le commencement. Je vous l’ai écrit, jeunes gens : Vous êtes forts, la parole de Dieu demeure en vous, vous avez vaincu le Mauvais. N’aimez pas le monde, ni ce qui est dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui. Tout ce qu’il y a dans le monde – la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, l’arrogance de la richesse –, tout cela ne vient pas du Père, mais du monde. Or, le monde passe, et sa convoitise avec lui. Mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours.

Psaume  95 (96), 7-8a, 8b- 9, 10

R/  Joie au ciel ! Exulte la terre !  95, 11a

 

  1. Rendez au Seigneur, familles des peuples, rendez au Seigneur la gloire et la puissance, rendez au Seigneur la gloire de son nom.

 

  1. Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis, adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté : tremblez devant lui, terre entière.

 

  1. Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! » Le monde, inébranlable, tient bon. Il gouverne les peuples avec droiture.

 

Acclamation

   Alléluia. Alléluia. Aujourd’hui la lumière a brillé sur la terre. Peuples de l’univers, entrez dans la clarté de Dieu. Venez tous adorer le Seigneur ! Alléluia.

 

Évangile : Luc   2, 36-40

En ce temps- là, quand les parents de Jésus vinrent le présenter au Temple, il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de 84 ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

 

Prière sur les offrandes

Reçois favorablement, Seigneur, les offrandes de ton peuple, pour qu’il obtienne dans le mystère eucharistique les biens auxquels il croit de tout son cœur. Par Jésus.

 

Antienne de communion

Tous nous avons eu part à la plénitude du Christ : nous avons reçu grâce après grâce.

 

Prière après la communion

Quand nous allons communier, Seigneur, tu viens à notre rencontre; Produis en nos cœurs le fruit de ce sacrement, car seule ta grâce peut nous préparer à recevoir tes grâces. Par Jésus.

 

 

Méditation

Hier le vieillard Syméon, aujourd’hui une veuve de quatre-vingt-quatre ans, les tout premiers à « reconnaître » le Messie, alors qu’autour d’eux la foule allait et venait comme si de rien n’était.  Mais pour ré-connaître, il faut d’abord connaître. Sans avoir jamais vu l’enfant Jésus, Anne, remplie de l’Esprit des prophètes, le connaissait déjà. Connaissance du cœur, faite du désir de la voir… combien d’hommes et de femmes, dont le cœur brûle du désir, sont plus proches de lui que tant d’autres qui sans cesse le côtoient, habitués, trop habitués à sa présence ! Désir attiré par le recueillement, la prière et le jeûne. Recueillement qui n’a rien d’un repliement sur soi, mais qui est présence à soi-même dans l’instant présent, sans se laisser disperser par l’agitation extérieur, tout attentive à Dieu quand il lui ferait signe, et aux autres, devenus eux-mêmes signes. Seigneur, comme à Syméon et Anne, donne-nous le désir de te voir, Toi le Seul Sauveur.

 

 

 

Vous pouvez aussi aimer