LUNDI 13 JANVIER 2020

Lundi 13 Janvier 2020

Saint Hilaire, évêque
et docteur de l’Église

Vert/Blanc

Évêque de Poitiers, Hilaire (315-367) fut l’ardent défenseur de la foi en la divinité du Christ, niée par les ariens ; il souffrit l’exil en raison de sa prise de position contre ces hérétiques. En Orient où cet évêque gaulois avait été exilé par l’empereur Constance, il ne cessa d’écrire à la gloire du Christ, qu’il n’avait pourtant découvert qu’à l’âge adulte. En effet, avant de devenir évêque (350) de sa ville natale, Hilaire avait d’abord été un père de famille païen. C’est par la méditation des Ecritures que cet homme en quête de vérité découvrit la splendeur du Christ et mérita de devenir le premier grand docteur de la foi que la Gaule avait donné à l’Eglise.

Antienne d’ouverture Mt 3, 16-17

Portons notre regard vers l’homme à qui le ciel est donné pour trône; la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix: « Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».

 

Prière d’ouverture

Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté: Donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture: 1 S 1, 1-8

Il y avait un homme de la ville de Rama, dans la montagne d’Éphraïm; il s’appelait Elcana, c’était un Éphratéen. Cet homme avait deux femmes. L’une s’appelait Anne, l’autre Peninna. Peninna avait des enfants, mais Anne n’en avait pas. Chaque année, Elcana montait de sa ville au sanctuaire de Silo pour se prosterner devant le Seigneur de l’univers et lui offrir un sacrifice. C’est à Silo que résidaient, comme prêtres du Seigneur, les deux fils d’Éli, Hofni et Pinhas. Un jour, Elcana offrait le sacrifice; il distribua des parts de la victime à sa femme Peninna, à tous ses fils et à toutes ses filles. Mais à Anne, il donna une part de choix car il aimait Anne, que pourtant le Seigneur avait rendue stérile. Sa rivale cherchait, par des paroles blessantes, à la mettre en colère parce que le Seigneur l’avait rendue stérile. Cela recommençait tous les ans, quand Anne montait au sanctuaire du Seigneur: Peninna cherchait à la mettre en colère. Anne pleura et ne voulut rien manger. Son mari Elcana lui dit: « Anne, pourquoi pleures-tu? Pourquoi ne manges-tu pas? Pourquoi ton cœur est-il triste? Et moi, est-ce que je ne compte pas à tes yeux plus que dix fils ? »

 

Psaume : 115 (116b), 12-13, 14.17, 18-19

R/  Seigneur, je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce. ou: Alléluia!

 

  1. Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur.
  2. Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple! Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce, j’invoquerai le nom du Seigneur.
  3. Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple, à l’entrée de la maison du Seigneur, au milieu de Jérusalem !

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. Alléluia. (Mc 1, 15)

 

Evangile : Mc 1, 14-20

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu; il disait: « Les temps sont accomplis: le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit: « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes.» Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

 

Père sur les offrandes

Daigne accepter, Seigneur, l’offrande de ton peuple: Qu’elle contribue à le sanctifier et lui obtienne ce qu’il demande avec confiance. Par Jésus.

 

Antienne de la communion : Ps 35, 10

De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

 

Prière après la communion

Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant: Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

 

 

 

Méditation

Suivre Jésus n’est pas quelque chose de facile ; c’est un gros risque, mais en même temps c’est fascinant. En parcourant le Nouveau Testament et l’histoire du christianisme, on est frappé par le fait que Jésus fascine tous ceux qu’il appelle, car son enseignement est sublime et ne laisse personne indifférent. Surtout, sa parole n’est pas comme d’autres paroles. C’est une parole qui rassure, console, fortifie, oriente et met en marche. Jésus appelle des hommes à sa suite pour qu’ils restent avec lui et pour qu’ils les envoie partout il devait aller lui-même. La rencontre avec Jésus bouleverse toute vie. On ne peut pas rester le même après l’avoir rencontré. Tout quitter pour embrasser des horizons nouveaux est un grand risque, mais c’est fascinant. Il faut juste faire confiance à Jésu

Vous pouvez aussi aimer