MARDI 14 JANVIER 2020

Mardi 14 Janvier 2020

Sainte Nina

Vert

Une jeune captive chrétienne devenue esclave à la cour royale de Mzkhéta, non loin de Tbilissi en Géorgie, garde toute sa foi auprès du roi Mirian. Plus que sa beauté, c’est son inlassable charité qui la fait aimer et respecter. Ayant obtenu par ses prières la guérison d’un enfant, elle est appelée auprès de la reine Nana qui se meurt. Elle lui rend la santé. Quand le roi veut la récompenser, elle lui dit préférer sa conversion. Le roi en laisse d’abord le soin à sa femme. Il demandera à l’Archevêque de Constantinople de lui envoyer un évêque pour évangéliser le royaume.

Antienne d’ouverture

Portons notre regard vers l’homme à qui le ciel est donné pour trône; la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix: «Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».

 

Priere d’ouverture

Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté: Donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : 1 S 1, 9-20

En ces jours-là, Anne se leva, après qu’ils eurent mangé et bu à Silo. Le prêtre Éli était assis sur son siège, à l’entrée du sanctuaire du Seigneur. Anne, pleine d’amertume, se mit à prier le Seigneur et pleura abondamment. Elle fit un vœu en disant: «Seigneur de l’univers! Si tu veux bien regarder l’humiliation de ta servante, te souvenir de moi, ne pas m’oublier, et me donner un fils, je le donnerai au Seigneur pour toute sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête.» Tandis qu’elle prolongeait sa prière devant le Seigneur, Éli observait sa bouche. Anne parlait dans son cœur: seules ses lèvres remuaient, et l’on n’entendait pas sa voix. Éli pensa qu’elle était ivre et lui dit: «Combien de temps vas-tu rester ivre? Cuve donc ton vin!» Anne répondit: «Non, mon seigneur, je ne suis qu’une femme affligée, je n’ai bu ni vin ni boisson forte; j’épanche mon âme devant le Seigneur. Ne prends pas ta servante pour une vaurienne: c’est l’excès de mon chagrin et de mon dépit qui m’a fait prier aussi longtemps.» Éli lui répondit: «Va en paix, et que le Dieu d’Israël t’accorde ce que tu lui as demandé.» Anne dit alors: « Que ta servante trouve grâce devant toi!» Elle s’en alla, elle se mit à manger, et son visage n’était plus le même. Le lendemain, Elcana et les siens se levèrent de bon matin. Après s’être prosternés devant le Seigneur, ils s’en retournèrent chez eux, à Rama. Elcana s’unit à Anne sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle.  Anne conçut et, le temps venu, elle enfanta un fils; elle lui donna le nom de Samuel (c’est-à-dire : Dieu exauce) car, disait-elle, «Je l’ai demandé au Seigneur.»

 

Cantique : 1 S 2, 1, 4-5ab, 6-7, 8abcd

R/   Mon cœur exulte à cause du Seigneur: il donne le salut.

 

  1. Mon cœur exulte à cause du Seigneur; mon front s’est relevé grâce à mon Dieu! Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche: oui, je me réjouis de ta victoire !
  2. L’arc des forts sera brisé, mais le faible se revêt de vigueur. Les plus comblés s’embauchent pour du pain, et les affamés se reposent.
  3. Le Seigneur fait mourir et vivre; il fait descendre à l’abîme et en ramène. Le Seigneur rend pauvre et riche; il abaisse et il élève.
  4. De la poussière il relève le faible, il retire le pauvre de la cendre pour qu’il siège parmi les princes et reçoive un trône de gloire.

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Accueillez la parole de Dieu: pour ce qu’elle est réellement: non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu. Alléluia. (cf. 1 Th 2, 13)

Evangile : Mc 1, 21-28

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier: «Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth? Es-tu venu pour nous perdre? Je sais qui tu es: tu es le Saint de Dieu.»  Jésus l’interpella vivement: « Tais-toi ! Sors de cet homme.»  L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui.  Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux: «Qu’est-ce que cela veut dire? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent.» Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

 

Prière sur les offrandes

Daigne accepter, Seigneur, l’offrande de ton peuple: Qu’elle contribue à le sanctifier et lui obtienne ce qu’il demande avec confiance. Par Jésus.

 

Antienne de la communion

De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

 

Prière après la communion

Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant: Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

 

Meditation

La nouveauté de l’enseignement de Jésus réside en deux points : il enseigne avec autorité et libère l’être humain de toute entrave du mal. Jésus annonce la nouveauté de Dieu : un Dieu qui s’intéresse à l’homme et le veut libre. Personne n’est esclave de son passé, de son péché, ni des forces du mal. De même que saint Irénée de Lyon disait que la gloire de Dieu c’est l’homme debout, de même l’on comprend que la gloire de Dieu c’est l’homme libre. Par sa personne et par son enseignement, Jésus offre à toute personne de vivre pleinement. Nous sommes créés par Dieu, non pas pour vivre comme des photocopies, selon le bon vouloir de Satan, mais pour vivre pleinement en assumant nos vies sous le regard du Christ.

 

 

 

 

Vous pouvez aussi aimer