Mardi 12 Mai 2020

BLANC / ROUGE

Saints Nérée et Achille, martyrs

Deux basiliques de Rome sont dédiées à ces soldats qui furent martyrisés durant la persécution de Dioclétien (vers 304). D’après l’inscription que le pape Damase (mort en 384) fit graver à leur mémoire, ils étaient encore païens et entrain d’exécuter les ordres sanguinaires de l’empereur quand ils se convertirent tout à coup et ‘’se réjouirent de proclamer les triomphe du Christ’’, sans crainte de la mort.

Saint Pancrace, martyr

Agé de quatorze ans, il versa son sang pour le Christ à Rome vers 304. Il est le symbole de l’adolescent qui fait une profession de foi qui l’engage véritablement.

Antienne  d’ouverture : Ps 127, 1-2

Heureux qui craint le Seigneur et marche sur sa route. Il jouira du travail de ses mains. Heureux sera-t-il ! Il connaîtra le bonheur.

 

Prière  d’ouverture :

Dieu, Créateur de l’univers, tu veux que l’homme, par son travail, te rende gloire en continuant ton œuvre ; permets, en ta bonté, qu’à l’exemple de saint Joseph et sous sa protection, nous accomplissions les tâches que tu nous donnes, et recevions la joie promise au bon serviteur. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Ac 14, 19-28

En ces jours-là, comme Paul et Barnabé se trouvaient à Lystres, des Juifs arrivèrent d’Antioche de Pisidie et d’Iconium; ils se rallièrent les foules, ils lapidèrent Paul et le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort. Mais, quand les disciples firent cercle autour de lui, il se releva et rentra dans la ville. Le lendemain, avec Barnabé, il partit pour Derbé. Ils annoncèrent la Bonne Nouvelle à cette cité et firent bon nombre de disciples. Puis ils retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ; ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. » Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui. Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent au port d’Attalia, et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie. Une fois arrivés, ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi. Ils passèrent alors un certain temps avec les disciples.

 

Psaume : 144 (145), 10-11, 12-13ab, 21

R/ Que tes amis, Seigneur, annoncent la gloire de ton règne !

  1. Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits.
  2. Ils annonceront aux hommes tes exploits, la gloire et l’éclat de ton règne : ton règne, un règne éternel, ton empire, pour les âges des âges.
  3. Que ma bouche proclame les louanges du Seigneur ! Son nom très saint, que toute chair le bénisse toujours et à jamais !

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Le Christ devait souffrir et ressusciter d’entre les morts pour entrer dans la gloire. Alléluia. (cf. Lc 24, 26.46)

 

Evangile : Jn 14, 27-31a

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car il vient, le prince du monde. Certes, sur moi il n’a aucune prise, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais comme le Père me l’a commandé. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Seigneur, source de tout bienfait, regarde les présents déposés devant toi pour la fête de saint Joseph : permets que cette offrande devienne le secours dont nous avons besoin. Par Jésus.

Antienne  de  communion : Col 3, 17

Tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

 

Prière  après  la  communion :

Tu nous as donné, Seigneur, de goûter aux joies du ciel et nous te supplions encore : fais-nous témoigner, comme saint Joseph, de la charité que tu as répandue dans nos cœurs, et nous connaîtrons la paix qui n’a pas de fin. par Jésus

Vous pouvez aussi aimer