Samedi 13 Juin 2020

 BLANC

Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur de l’Eglise

Né à Lisbonne, Fernand fut d’abord chanoine régulier à Coïmbre. Il prit le nom d’Antoine quand il entra chez les Franciscains. D’abord retiré dans la solitude, il se voua ensuite à la prédication. Grâce à ses dons d’orateur et à la connaissance de l’Ecriture, son ministère fut fécond et justifie son titre de ‘’docteur évangélique’’. Il mourut à Padoue, en 1231, à l’âge de trente six-ans. On l’invoque pour retrouver les objets perdus. Mais lui-même, qui n’avait pas hésité à perdre sa vie pour le Christ, s’est retrouvé en lui avec une vie nouvelle.

Antienne  d’ouverture : Ps 26, 1

Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?

 

Prière  d’ouverture :

Seigneur, source de tout bien, réponds sans te lasser à notre appel : inspire-nous ce qui est juste, aide-nous à l’accomplir. Par Jésus.

 

1ère lecture :1 R 19,16b.19-21

Puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d’Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Shafath, d’Abel-Mehola, comme prophète pour te succéder. . . Élie s’en alla. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau. Alors Élisée quitta ses boeufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. » Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de boeufs pour les immoler, les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens. Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service.

 

Psaume : 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10)

R/Seigneur, mon partage et ma coupe

  1. Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge. J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort.
  2. Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit mon cœur m’avertit. Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis inébranlable.
  3. Mon cœur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en confiance : tu ne peux m’abandonner à la mort ni laisser ton ami voir la corruption.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Vous brillez comme des astres dans l’univers en tenant ferme la parole de vie. Alléluia. (Ph 2, 15d.16a)

 

Evangile : Mt 5,33-37

Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi. Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.

 

Prière  sur  les  offrandes :

Seigneur notre Dieu, nous voulons te servir; regarde notre offrande : qu’elle soit agréable à tes yeux, et nous obtienne un accroissement de charité. Par Jésus.

 

Antienne de  communion : 1Jn  4,16

Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

 

Prière  après  la  communion :

Dieu qui veux notre guérison, agis en nous par cette Eucharistie : libère-nous  de nos penchants  mauvais, oriente notre vie vers le bien. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer