Mercredi 17 Juin 2020

VERT

Saint Hervé

Aveugle depuis son jeune âge, guidé par un loup, selon la légende, il mena une vie de pèlerin avant de mourir en 568.

Antienne d’ouverture :  Ps 26, 7-9

Ecoute, Seigneur, je t’appelle. Toi qui t’es fait mon protecteur, ne me quitte pas, ne m’abandonne  pas, Dieu, mon sauveur !

 

Prière d’ouverture

Dieu tout-puissant, force de ceux qui espèrent en toi, sois favorable à nos appels: Puisque l’homme est fragile et que, sans toi, il ne peut rien, donne-nous toujours le secours de ta grâce. Ainsi nous pourrons, en observant tes commandements, vouloir et agir de manière à répondre à ton amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

1ère lecture : 2 R 2, 1.6-14

Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal. Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée : « Arrête-toi ici ; et moi, le Seigneur m’envoie au Jourdain. » Mais Élisée répliqua : « Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. » Ils continuèrent donc tous les deux. Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis, s’arrêtèrent à distance, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain. Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux, qui s’écartèrent de part et d’autre. Ils traversèrent tous deux à pied sec. Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée : « Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. » Élisée répondit : « Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! » Élie reprit : « Tu demandes quelque chose de difficile : tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi. Sinon, tu ne l’obtiendras pas. » Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan. Élisée le vit et se mit à crier : « Mon père !…Mon père !… Char d’Israël et ses cavaliers ! » Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux. Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber, il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain. Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas. Élisée dit alors : « Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie ? » Il frappa encore une fois, les eaux s’écartèrent, et il traversa. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 30 (31), 20, 21, 24

R/ Soyez forts, prenez courage, vous tous qui espérez le Seigneur !

 

  1. Qu’ils sont grands, tes bienfaits ! Tu les réserves à ceux qui te craignent. Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge.
  2. Tu les caches au plus secret de ta face, loin des intrigues des hommes. Tu leur réserves un lieu sûr, loin des langues méchantes.
  3. Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles : le Seigneur veille sur les siens ; mais il rétribue avec rigueur qui se montre arrogant.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23)

 

Evangile : Mt 6, 1-6.16-18

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

 

Prière sur les offrandes

Tu as voulu que nous trouvions, Seigneur dans les biens de la Vie, de l’Amour, de la Charité, de la Vérité et de la Sagesse que nous te présentons, les nourritures de cette vie et le sacrement de Vie, d’Amour, de Charité, de Vérité, et de Sagesse d’une vie nouvelle; fais que nos corps et nos âmes puissent toujours en bénéficier. Par Jésus

 

Antienne de communion : Ps 26, 4

J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche; habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.

 

Prière après la communion

Cette communion à tes mystères de Vie, d’Amour, de Charité, de Vérité, et de Sagesse, Seigneur, préfigure l’union des fidèles en toi ; fais qu’elle serve à l’unité de Foi, d’Amour, de Charité, de Fidélité et de Sagesse dans ton Eglise. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer