Mardi 21 Juillet 2020

VERT / BLANC

Saint Victor

Il refusa d’être officier. Arrêté, il fut traîné sur le dos par les rues de la ville, afin de permettre à la populace de l’accabler d’outrages grossiers et de coups. Reconduit à la prison, il convertit ses gardiens : Longin, Alexandre et Félicien. Ils furent tous trois décapités, et saint Victor fut broyé sous une meule à l’entrée des bains publics.

Saint Laurent de Brindisi, prêtre et docteur de l’Eglise

Né à Brindisi en Italie, ce capucin (1559-1619) mourut à Lisbonne, au terme d’une vie mouvementée durant laquelle il fut professeur, polémiste, aumônier militaire, diplomate, enfin général de son ordre. Il sema la parole de Dieu dans toute l’Europe et fut un défenseur de la foi catholique après le concile de Trente.

Antienne  d’ouverture : Ps 53, 6.8

Voici que le Seigneur vient m’aider, Dieu, mon appui entre tous. De grand cœur j’offrirai le sacrifice, je rendrai grâce à son nom, car il est bon!

 

Prière  d’ouverture :

Sois favorable à tes fidèles, Seigneur, et multiplie les dons de ta grâce. Entretiens en eux la foi, l’espérance et la charité, pour qu’ils soient attentifs à garder tes commandements. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Mi 7, 14-15.18-20

Seigneur, avec ta houlette, sois le pasteur de ton peuple, du troupeau qui t’appartient, qui demeure isolé dans le maquis, entouré de vergers. Qu’il retrouve son pâturage à Bashane et Galaad, comme aux jours d’autrefois ! Comme aux jours où tu sortis d’Égypte, tu lui feras voir des merveilles ! Qui est Dieu comme toi, pour enlever le crime, pour passer sur la révolte comme tu le fais à l’égard du reste, ton héritage : un Dieu qui ne s’obstine pas pour toujours dans sa colère mais se plaît à manifester sa faveur ? De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde, tu fouleras aux pieds nos crimes, tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés ! Ainsi tu accordes à Jacob ta fidélité, à Abraham ta faveur, comme tu l’as juré à nos pères depuis les jours d’autrefois.

Psaume : 84 (85), 2-3, 5-6, 7-8

R/ Fais-nous voir, Seigneur, ton amour !

  1. Tu as aimé, Seigneur, cette terre, tu as fait revenir les déportés de Jacob ; tu as ôté le péché de ton peuple, tu as couvert toute sa faute.
  2. Fais-nous revenir, Dieu, notre salut, oublie ton ressentiment contre nous. Seras-tu toujours irrité contre nous, maintiendras-tu ta colère d’âge en âge ?
  3. N’est-ce pas toi qui reviendras nous faire vivre et qui seras la joie de ton peuple ? Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut.

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23)

Evangile : Mt 12, 46-50

En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler. Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. » Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Dans l’unique et parfait sacrifice de la croix, tu as porté à leur achèvement, Seigneur, les sacrifices de l’ancienne loi. Reçois cette offrande des mains de tes fidèles et daigne la sanctifier comme tu as béni les présents d’Abel, que les dons offerts par chacun pour te glorifier servent au salut de tous. Par Jésus.

Antienne  de  communion : Ps 110, 4-5

Le Seigneur a mis le comble à son amour en nous laissant le mémorial de ses merveilles, à ses amis, il a donné le signe d’un repas qui leur rappelle à jamais son alliance.

Prière  après  la  communion :

Dieu très bon, reste auprès de ton peuple, car sans toi notre vie tombe en ruine. Fais passer à une vie nouvelle ceux que tu as initiés aux sacrements de ton Royaume. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer