Mardi 18 Aout 2020

VERT

Sainte Hélène

Impératrice et mère de l’empereur Constantin, elle lance la construction de trois basiliques pour protéger les lieux saints et les « grottes mystiques » chères aux chrétiens de Palestine : celle de Bethléem où le Christ fut déposé en attendant la Résurrection et celle des enseignements. En 329, elle meurt à Nicomédie en Bythinie après son voyage en Terre Sainte.

Antienne  d’ouverture : Ps 83, 10-11

Dieu, notre bouclier, regarde: vois le visage de ton Christ. Un jour passé dans ta maison en vaut pour moi plus que mille.

 

Prière  d’ouverture :

Pour ceux qui t’aiment, Seigneur, tu as préparé des biens que l’œil ne peut voir. Répands en nos coeurs la ferveur de ta charité, afin que t’aimant en toute chose et par-dessus tout, nous obtenions de toi l’héritage promis qui surpasse tout désir. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture :Ez 28, 1-10

En ces jours-là,  la parole du Seigneur me fut adressée : « Fils d’homme, tu diras au prince de la ville de Tyr : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ton cœur s’est exalté et tu as dit : “Je suis un dieu, j’habite une résidence divine, au cœur des mers.” Pourtant, tu es un homme et non un dieu, toi qui prends tes  pensées pour des pensées divines. Tu serais donc plus sage que Daniel, il n’y aurait pas de secret trop profond pour toi ? Par ta sagesse et ton intelligence tu as fait fortune, tu as accumulé l’or et l’argent dans tes trésors. Par ton génie du commerce, tu as multiplié ta fortune, et à cause de cette fortune ton cœur s’est exalté. C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Parce que tu prends tes pensées pour des pensées divines, je fais venir contre toi des barbares, une nation redoutable. Ils tireront l’épée contre ta belle sagesse, ils profaneront ta splendeur. Ils te feront descendre dans la fosse et tu mourras au cœur des mers, d’une mort violente. Oseras-tu dire encore devant tes meurtriers : “Je suis dieu” ? Sous la main de ceux qui te transperceront, tu seras un homme et non un dieu. Tu mourras de la mort des païens incirconcis, par la main des barbares. Oui, moi, j’ai parlé, – oracle du Seigneur Dieu. »

 

Cantique : Dt 32, 26-27ab, 27cd.28, 30, 35cd-36ab

R/ C’est moi qui fais mourir et vivre.

  1. Le Seigneur dit : « “Je les réduirai en menue paille ; j’effacerai leur souvenir parmi les hommes !” Mais il y a l’arrogance de l’ennemi ! J’ai peur d’une méprise chez l’adversaire. »
  2. On dirait : « C’est notre main qui a le dessus ! Non, le Seigneur n’y est pour rien ! » Cette nation a perdu le jugement, ils sont incapables de comprendre.
  3. Se peut-il que, par un seul, mille hommes soient poursuivis, et que, par deux, dix mille soient mis en fuite, sans que leur Rocher les ait vendus, que le Seigneur les ait livrés ?
  4. Oui, proche est le jour de leur ruine, imminent, le sort qui les attend ; car le Seigneur fera justice à son peuple, il prendra en pitié ses serviteurs.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté. Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

 

Evangile : Mt 19, 23-30

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux. Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. » Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? » Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. » Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? » Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront  premiers. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Accepte, Seigneur notre Dieu, ce que nous présentons pour cette eucharistie où s’accomplit un admirable échange. En offrant ce que tu nous as donné, puissions-nous te recevoir toi-même. Par Jésus.

 

Antienne  de  communion : Ps 129, 7

Auprès du Seigneur est la grâce, l’abondance du rachat.

 

Prière  après  la  communion :

Par cette eucharistie, Seigneur, tu nous as unis davantage au Christ, et nous te supplions encore. Accorde-nous de lui ressembler sur la terre et de partager sa gloire dans le ciel. Lui qui.

Vous pouvez aussi aimer