Mercredi 09 Septembre 2020

BLANC

Bienheureux Alain Roche (1428-1475)

Il fut un grand prédicateur dominicain et l’un des premiers disciples de saint Dominique. C’est lui qui coordonna le chapelet et l’enrichit en y ajoutant les méditations, ainsi que la vie de Jésus et Marie. Il le baptisa chapelet du Rosaire parce qu’il ressemblait à un bouquet de roses qu’on dépose aux pieds de la Vierge.

Antienne  d’ouverture : Ps 118, 137. 124

Tu es juste, Seigneur, et tes jugements sont droits: Agis pour ton serviteur selon ton amour, enseigne-moi tes volontés.

Prière  d’ouverture :

Dieu qui as envoyé ton Fils pour nous sauver et pour faire de nous tes enfants d’adoption, regarde avec bonté ceux que tu aimes comme un père. Puisque nous croyons au Christ, accorde-nous la vraie liberté et la vie éternelle. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture :1 Co 7, 25-31

Frères, au sujet du célibat, je n’ai pas un ordre du Seigneur, mais je donne mon avis, moi qui suis devenu digne de confiance grâce à la miséricorde du Seigneur. Je pense que le célibat est une chose bonne, étant données les nécessités présentes ; oui, c’est une chose bonne de vivre ainsi. Tu es marié ? ne cherche pas à te séparer de ta femme. Tu n’as pas de femme ? ne cherche pas à te marier. Si cependant tu te maries, ce n’est pas un péché ; et si une jeune fille se marie, ce n’est pas un péché. Mais ceux qui font ce choix y trouveront les épreuves correspondantes, et c’est cela que moi, je voudrais vous éviter. Frères, je dois vous le dire : le temps est limité. Dès lors, que ceux qui ont une femme soient comme s’ils n’avaient pas de femme, ceux qui pleurent, comme s’ils ne pleuraient pas, ceux qui ont de la joie, comme s’ils n’en avaient pas, ceux qui font des achats, comme s’ils ne  possédaient rien, ceux qui profitent de ce monde, comme s’ils n’en profitaient pas vraiment. Car il passe, ce monde tel que nous le voyons.

 

Psaume : 44 (45), 11a.12, 14-15a, 15b-16, 17a.18

R/Écoute, ma fille, regarde et tends l’oreille.

  1. Écoute, ma fille, regarde et tends l’oreille : le roi sera séduit par ta beauté. Il est ton Seigneur : prosterne-toi devant lui.
  2. Fille de roi, elle est là, dans sa gloire, vêtue d’étoffes d’or ; on la conduit, toute parée, vers le roi.
  3. Des jeunes filles, ses compagnes, lui font cortège ; on les conduit parmi les chants de fête : elles entrent au palais du roi.
  4. À la place de tes pères se lèveront tes fils ; Je ferai vivre ton nom pour les âges des âges : que les peuples te rendent grâce, toujours, à jamais !

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! Alléluia. (Mt 5, 12)

 

Evangile : Lc 6, 20-26

En ce temps-là, Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes. Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation ! Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous  pleurerez ! Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. »

Prière  sur  les  offrandes :

Dieu qui donnes la grâce de te servir avec droiture et de chercher la paix, Fais que cette offrande puisse te glorifier, et que notre participation à l’eucharistie renforce les liens de notre unité. Par Jésus.

Antienne  de  communion Ps 41, 2-3

Comme une biche languit après l’eau vive, ainsi mon âme languit vers toi, mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant.

 

Prière  après  la  communion :

Par ta parole et par ton pain, Seigneur, tu nourris et fortifies tes fidèles. Accorde-nous de si bien profiter de ces dons que nous soyons associés pour toujours à la vie de ton Fils. Lui qui.

Vous pouvez aussi aimer