Monday 02 November 2020

VIOLET / BLANC

Commémoration de tous les fidèles défunts

Pour entrer dans la vraie vie, celle que Jésus est venu nous communiquer, il faut traverser la mort avec lui et comme lui. Voilà pourquoi l’Eglise prie pour les défunts ; elle demande que le moment imprévisible et inévitable de leur passage vers le Père les ait trouvés ouverts au pardon et au don de Dieu ; elle le demande à chaque messe. Depuis le 11e siècle, cette prière s’intensifie au lendemain de la fête des saints. Comment nous unir à la supplication de l’Eglise pour nos frères défunts sans nous interroger nous-mêmes ? Sommes-nous maintenant ouverts à la grâce du Seigneur comme nous souhaiterions l’être à l’heure de notre mort ?

Antienne  d’ouverture

Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, ceux qui se sont endormis en Jésus, Dieu les prendra avec lui. C’est en Adam que meurent tous les hommes, c’est dans le Christ que tous revivront.

Prière  d’ouverture

Ecoute nos prières avec bonté, Seigneur, fais grandir notre foi en ton Fils qui est ressuscité des morts pour que soit plus vive aussi notre espérance en la résurrection de tous nos frères défunts. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Sg 2,23; 3,1-6.9

Dieu a créé l’homme pour une existence impérissable, il a fait de lui une image de ce qu’il est en lui-même. La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n’a de prise sur eux. Celui qui ne réfléchit pas s’est imaginé qu’ils étaient morts ; leur départ de ce monde a passé pour un malheur ; quand ils nous ont quittés, on les croyait anéantis, alors qu’ils sont dans la paix. Aux yeux des hommes, ils subissaient un châtiment, mais par leur espérance ils avaient déjà l’immortalité. Ce qu’ils ont eu à souffrir était peu de chose auprès du bonheur dont ils seront comblés, car Dieu les a mis à l’épreuve et les a reconnus dignes de lui. Comme on passe l’or au feu du creuset, il a éprouvé leur valeur ; comme un sacrifice offert sans réserve, il les a accueillis. Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur comprendront la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront avec lui dans son amour, car il accorde à ses élus grâce et miséricorde.

Psaume : 4, 2, 7, 9

R/Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage!

  1. Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière !
  2. Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage !
  3. Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance.

2ème  Lecture : Rm 6, 3-9

Frères, nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est dans sa mort que nous avons été baptisés. Si, par le baptême dans sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, de même que le Christ, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. Car, si nous sommes déjà en communion avec lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons encore par une résurrection qui ressemblera à la sienne. Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que cet être de péché soit réduit à l’impuissance, et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est affranchi du péché. Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; sur lui la mort n’a plus aucun pouvoir.

Acclamation :

Moi, je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur. Celui qui croit en moi ne mourra jamais. Alléluia

Évangile (Jn 6 : 37-40)

Jésus disait à la foule : « Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

Antienne  de  communion : Ps 15,11

Tu m’as montré, Seigneur, la route de la vie, tu m ’as rempli de joie par ta présence.

Prière  après  la  communion :

De plus en plus, Seigneur, exerce en nous ta puissance: afin que, fortifiés par tes sacrements, nous devenions capables, avec ta grâce, d ’entrer en possession des biens qu ’ils promettent. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer