Lundi 07 Decembre 2020

BLANC

Saint Ambroise, évêque et docteur de l’Eglise (340-397)

Haut fonctionnaire romain, né à Trèves vers 340, Ambroise est un homme estimé de tous. Le 7 décembre 374 à Milan, alors qu’il vient s’assurer que l’élection épiscopale se déroule sans trouble, ce chrétien, quoique catéchumène, ententd la foule reprendre, unanime, le cri lancé par un enfant :’’Ambroise évêque’’. La ‘’vocation’’, c’est aussi l’appel lancé par le peuple de Dieu. Ambroise est baptisé, puis ordonné évêque. Il se montre aussitôt un pasteur remarquable, entièrement donné à son peuple, auquel il prêche inlassablement. Il combat l’hérésie arienne. Par son influence, il contribue à la conversion d’Augustin. Il meurt en 397, dans la nuit du Vendredi au Samedi saint.

Antienne d’ouverture : Jr 31, 10 ; Is 55, 4

Ecoutez, tous les peuples, la parole du Seigneur, annoncez-la aux terres lointaines : voici notre Sauveur qui vient, ne craignez plus.

 

Prière d’ouverture

Que notre prière, Seigneur, se fraie un chemin jusqu’à toi : suscite au cœur de ceux qui te servent les désirs purs, les désirs forts, qui les prépareront au mystère de l’incarnation de ton Fils. Lui qui règne.

 

1ère lecture : Is 35, 1-10

Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie ! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et de Sarône. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent : «Prenez courage, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Alors s’ouvriront les yeux des aveugles et les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie. L’eau jaillira dans le désert, des torrents dans les terres arides. Le pays torride se changera en lac, la terre de la soif en eaux jaillissantes. Dans le repaire des chacals, les broussailles deviendront des roseaux et des joncs. Il y aura là une chaussée, on l’appellera : Voie sacrée. L’homme impur n’y passera pas et les insensés ne viendront pas s’y égarer. On n’y rencontrera pas de lion, aucune bête féroce n’y surgira ; seuls les rachetés y marcheront. Ils reviendront, les captifs rachetés par le Seigneur, ils arriveront à Jérusalem dans une clameur de joie, un bonheur sans fin illuminera leur visage ; allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

Psaume : 84, 9ab.10, 11-12, 13-14

R/ Voici notre Dieu qui vient nous sauver

  1. ‘Écoute : que dira le Seigneur Dieu ? Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple : son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre.
  2. Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ; la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice.
  3. Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit. La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Il va venir, le Roi, le Maître de la terre ; il ôtera nos liens, il nous délivrera. Alléluia.

 

Evangile : Lc 5, 17-26

Un jour que Jésus enseignait, il y avait dans l’assistance des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur était à l’œuvre pour lui faire opérer des guérisons. Arrivent des gens, portant sur une civière un homme qui était paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Jésus. Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, en écartant les tuiles, ils le firent descendre avec sa civière en plein milieu devant Jésus. Voyant leur foi, il dit : « Tes péchés te sont pardonnés. » Les scribes et les pharisiens se mirent à penser : « Quel est cet homme qui dit des blasphèmes ? Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Mais Jésus, saisissant leurs raisonnements, leur répondit : « Pourquoi tenir ces raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? De dire : ‘Tes péchés te sont pardonnés’, ou bien de dire : ‘Lève-toi et marche’? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur terre le pouvoir de pardonner les péchés, je te l’ordonne, dit-il au paralysé : lève-toi, prends ta civière et retourne chez toi. » À l’instant même, celui-ci se leva devant eux, il prit ce qui lui servait de lit et s’en alla chez lui en rendant gloire à Dieu. Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient  gloire à Dieu. Remplis de crainte, ils disaient : «Aujourd’hui nous avons vu des choses extraordinaires ! »

 

Prière sur les offrandes

Seigneur, nous ne pourrons jamais t’offrir que les biens venus de toi: accepte ceux que nous t’apportons; Et puisque c’est toi qui nous donnes maintenant de célébrer l’eucharistie, fais qu’elle soit pour nous le gage du salut éternel. Par Jésus.

 

Antienne de communion : cf. Ps 105, 4-5

Viens, Seigneur, nous visiter dans la paix ; en ta présence nous goûterons la joie.

 

Prière après la communion

Fais fructifier en nous, Seigneur, l’eucharistie qui nous a rassemblés: C’est par elle que tu formes dès maintenant, à travers la vie de ce monde, l’amour dont nous t’aimerons éternellement. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Vous pouvez aussi aimer