MARDI 16 FÉVRIER

Sainte Julienne

Vierge et Martyre à Nicomédie en Asie Mineure, elle fut condamnée par son fiancée lui-même qui présidait le tribunal au nom et sous la pression impériale.

Vert

Antienne d’ouverture : Ps 30, 3-4

Seigneur, sois le rocher qui m’abrite, la maison bien défendue qui me sauve. Pour l’honneur de ton nom guide-moi, conduis-moi.

 

Prière d’ouverture

Dieu qui veux habiter les cœurs droits et sincères, donne-nous de vivre selon ta grâce, alors tu pourras venir en nous pour y faire ta demeure. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Genèse 6, 5-8 ; 7, 1-5.10

Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre; il s’irrita en son cœur et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés – et non seulement les hommes mais aussi les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel – car je me repens de les avoir faits.» Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car j’ai vu qu’au sein de cette génération, devant moi, tu es juste. De tous les animaux purs, tu prendras sept mâles et sept femelles ; des animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et une femelle ; et de même des oiseaux du ciel, sept mâles et sept femelles, pour que leur race continue à vivre à la surface de la terre. Encore sept jours, en effet, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits ; j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. » Noé fit tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. Sept jours plus tard, les eaux du déluge étaient sur la terre.

 

Psaume : (28 (29), 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10)

R/ Le Seigneur bénit son peuple en lui donnant la paix. (28, 11b)

 

1.  Rendez au Seigneur, vous, les dieux, rendez au Seigneur gloire et puissance.  Rendez au Seigneur la gloire de son nom, adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.

2.   La voix du Seigneur domine les eaux, le Seigneur domine la masse des eaux. Voix du Seigneur dans sa force, voix du Seigneur qui éblouit.

3. Le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre, Et tous dans son temple s’écrient : « Gloire ! » Au déluge le Seigneur a siégé ;il siège, le Seigneur, il est roi pour toujours ! 

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23)

 

Évangile : Marc 8, 14-21

En ce temps-là, les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains. Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez- vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept.» Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

 

Prière sur les offrandes 

Que cette eucharistie, Seigneur notre Dieu, nous purifie et nous renouvelle ; qu’elle donne à ceux qui font ta volonté le bonheur que tu leur as promis. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 77, 29-30

Le Seigneur combla le désir de son peuple : ils mangèrent et ils furent rassasiés, leur attente ne fut pas trompée.

 

Prière après la communion 

Tu nous as donnés, Seigneur, de goûter aux joies du ciel : fais que nous ayons toujours soif des sources de la vraie vie. Par Jésus.

 

 

 

Méditation

Dans ce passage de l’évangile, Jésus nous rappelle qu’au-delà de nos besoins matériels, nous devons véritablement faire confiance à Dieu. Il nous rappelle à l’essentiel : la vie de foi. Comme aux disciples, il nous enseigne que contrairement aux pharisiens,  il ne faut pas se contenter de la loi en son application rigoriste, il faut surtout aimer Dieu et les autres. Qu’elle est véritablement notre foi ? Notre vie de chrétien ? Sommes-nous vraiment des disciples du Christ ? Notre vie est-elle à son image tant dans la prière que dans la charité envers les autres ? Il nous appartient de nous interroger en vérité et d’ajuster notre vie à ce que Jésus nous enseigne.

Vous pouvez aussi aimer