Mercredi, 3 août (Vert)

Antienne d’ouverture Ps 69, 2. 6       

Viens me délivrer, Seigneur, Dieu, viens vite à mon secours. Tu es mon aide et mon libérateur, Seigneur, ne tarde pas.

Prière d’ouverture

Assiste tes enfants, Seigneur, et montre à ceux qui t’implorent ton inépuisable bonté. C’est leur fierté de t’avoir pour Créateur et Providence, restaure pour eux ta création, et l’ayant renouvelée, protège-la. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Jr 31, 1-7

En ce temps-là, déclare le Seigneur, je serai le Dieu de toutes les tribus d’Israël, et elles seront mon peuple.Ainsi parle le Seigneur : Il a trouvé grâce dans le désert, le peuple qui a échappé au massacre ; Israël est en route vers son repos.Depuis des temps lointains, le Seigneur s’est montré à lui. Je t’ai aimée d’un amour éternel, aussi je te garde ma bienveillance,je vais te rétablir, et tu seras relevée, vierge d’Israël. De nouveau tu prendras tes tambourins de fête pour te mêler aux danses joyeuses.De nouveau tu planteras des vignes dans la montagne de Samarie, et celui qui les plantera en goûtera le premier fruit.Un jour viendra où les veilleurs crieront dans la montagne d’Éphraïm : « Debout, montons à Sion, vers le Seigneur notre Dieu ! »Car ainsi parle le Seigneur : Poussez des cris de joie pour Jacob, acclamez la première des nations ! Faites résonner vos louanges et criez tous : « Seigneur, sauve ton peuple, le reste d’Israël ! »

Psaume : Cantique Jr 31, 10, 11-12ab, 13

R/ Seigneur, sauve ton peuple !

Écoutez, nations, la parole du Seigneur !Annoncez dans les îles lointaines :« Celui qui dispersa Israël le rassemble,il le garde, comme un berger son troupeau.

« Le Seigneur a libéré Jacob,l’a racheté des mains d’un plus fort.Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :ils affluent vers la bonté du Seigneur.

« La jeune fille se réjouit, elle danse ;jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !Je change leur deuil en joie,les réjouis, les console, après la peine. »

Acclamation :Alléluia. Alléluia. Le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur protège l’étranger. Heureux qui met en lui son espoir ! Alléluia. (Ps 145, 5.8)

Evangile : Mt 15, 21-28

Jésus s’était retiré vers la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. — C’est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Prière sur les offrandes

Dans ta bonté, Seigneur, sanctifie ces dons. Accepte le sacrifice spirituel de cette eucharistie, et fais de nous-mêmes une éternelle offrande à ta gloire. Par Jésus.

Antienne de communion Sg 16, 20

Tu nous donnes, Seigneur, la vraie manne, ce pain venu du ciel qui comble tous les désirs.

Prière après la communion

Seigneur, entoure d’une constante protection ceux que tu as renouvelés par le pain du ciel. Puisque tu ne cesses de les réconforter, rends-les dignes de l’éternel salut. Par Jésus.

MEDITATION 

L’Evangile de ce jour témoigne de la puissance de la prière d’intercession. Une femme cananéenne prie pour sa fille qui est tourmentée par un démon. Jésus amène alors cette femme à approfondir son acte de foi.D’une part, la Cananéenne reconnaît en Jésus le maître, le Messie d’Israël. Elle professe sa foi. La prière d’intercession commence donc par reconnaître qui est Dieu, dans son Amour et dans sa Toute-Puissance. D’autre part, elle réitère sa demande en affirmant que rien ne lui est dû. Ainsi pose-t-elle un acte d’humilité en comparant son attitude à celle du petit chien. Croire que Dieu peut tout sans rien réclamer est la clé de toute intercession. C’est un acte de confiance en l’Amour Miséricordieux du Seigneur.

Laisser un commentaire