Lundi 14 Janvier 2019

1èreSemaine du Temps Ordinaire

Sainte Nina

 

Diminutif de Kristina. Jeune captive chrétienne qui vécut au IVe siècle en Ibérie région intérieure de l’actuelle Géorgie, sur le continent asiatique. Après avoir guéri la reine Nana, elle obtint sa conversion puis celle du roi qui, ayant demandé un évêque à l’Archevêque de Constantinople, entreprit de faire évangéliser le royaume.

 

Vert

ntienne d’ouverture Mt 3, 16-17

     Portons notre regard vers l’homme à qui le ciel est donné pour trône ; la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix : « Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».

 

Prière d’ouverture :

     Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté: Donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Hébreux 1, 1-6

     Frères, à bien des reprises et de bien des manières, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes; mais à la fin, en ces jours ou nous sommes, il nous a parlé par son fils qu’il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes. Rayonnement de la gloire de dieu, expression parfaite de son être, le fils, qui porte l’univers par sa parole puissante, après avoir accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la majesté divine dans les hauteurs des cieux ; et il est devenu bien supérieur aux anges, dans la mesure même où il a reçu en héritage un nom si différent du leur. En effet, Dieu déclara-t-il jamais à un ange : tu es mon fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Ou bien encore : moi, je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils ? A l’inverse, au moment d’introduire le premier-né dans le monde à venir, il dit : que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu.

 

Psaume 96; 1-2.6-7.9

R/ Anges du Seigneur adorez le Seigneur (Ps 96,7)

 

1.   Le Seigneur est roi ! Exulte la terre! Joie pour les îles sans nombre! Ténèbres et nuée l’entourent, justice et droit sont l’appui de son trône.

 

2.  Les cieux ont proclamé sa justice, et tous les peuples ont vu sa gloire. Honte aux serviteurs d’idoles qui se vantent de vanités !

 

3.  A genoux devant lui, tous les dieux! Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre : Tu domines de haut tous les dieux.

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia.Il disait : «Les temps sont accomplis: le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Alléluia. (Mc 1 :15)

 

Évangile : Marc ; 1:14-20

     Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes.» Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

 

Père sur les offrandes

     Daigne accepter, Seigneur, l’offrande de ton peuple : Qu’elle contribue à le sanctifier et lui obtienne ce qu’il demande avec confiance. Par Jésus.

 

Antienne de la communion : Ps 35, 10

     De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

 

Prière après la communion

     Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant : Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

     L’évangile nous présente le début du ministère de Jésus basé sur la proclamation de la Bonne Nouvelle du salut et l’appel de ses premiers disciples. Aujourd’hui, tout en invitant chacun à la conversion, le Seigneur vient nous rappeler que nous sommes tous invités au salut et personne n’en est exclu. C’est d’ailleurs pourquoi il choisit de s’entourer de personnes simples et si ordinaires pour participer à sa mission. Jésus se soucie peu de nos compétences, de nos qualités ou de nos aptitudes, encore moins de nos mérites. Ce qui compte, c’est notre « oui ». Il nous appelle d’abord et nous qualifie après. Comme Simon, André, Jacques et Jean, saurons-nous répondre à son appel avec la même spontanéité et la même disponibilité ?

Vous pouvez aussi aimer