Mercredi 16 janvier 2019

Saint Marcel 1er, pape et martyr ; saint Honorat.

 

Natif de Rome, il fut le 30e pape (308-309). Il se consacra à la réorganisation de l’Église ravagée par la persécution de Dioclétien. Il géra les cas des chrétiens apostats lors de la persécution de Dèce. Il n’exigea d’eux qu’un acte de pénitence. Ce qui lui valut une animosité de plusieurs chrétiens qui le dénoncèrent à l’empereur. Il fut condamné à être esclave, chargé d’entretenir des écuries dans sa propre église.

 

Vert

Antienne d’ouverture Mt 3, 16-17

     Portons notre regard vers l’homme à qui le ciel est donné pour trône ; la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix : « Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».

 

Prière d’ouverture :

     Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté : Donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Hébreux 2, 14-18

     Frères, puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves. Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham. Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple. Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.

 

 

Psaume 104 :1-4. 6-9

R/ Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance

 

1.   Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ; chantez et jouez pour lui, redites sans fin ses merveilles.

 

2.  Glorifiez-vous de son nom très saint : joie pour les cœurs qui cherchent Dieu ! Cherchez le Seigneur et sa puissance, recherchez sans trêve sa face.

 

3.  Vous, la race d’Abraham son serviteur, les fils de Jacob, qu’il a choisis. Le Seigneur, c’est lui notre Dieu : ses jugements font loi pour l’univers.

 

4.  Il s’est toujours souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations : promesse faite à Abraham, garantie par serment à Isaac

 

Acclamation

     Alléluia. AlléluiaMes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Alléluia.(cf. Jn 10, 27)

 

Évangile : Marc 1, 29-39

     Aussitôt sortis de la synagogue, Jésus alla avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit: « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

 

Père sur les offrandes

     Daigne accepter, Seigneur, l’offrande de ton peuple : Qu’elle contribue à le sanctifier et lui obtienne ce qu’il demande avec confiance. Par Jésus.

 

Antienne de la communion : Ps 35, 10

     De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

 

Prière après la communion

     Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant : Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

                  Après sa prédication dans la Synagogue où il libère un homme tourmenté par un esprit mauvais, Jésus se rend chez Simon Pierre dont la belle-mère est malade. Jésus rejoint chacun là où il se trouve pour le guérir et le relever. Le relèvement de la belle-mère de Simon et sa promptitude dans le service constituent un témoignage de la présence de Dieu et de son action libératrice au milieu de nous. Jésus est venu nous libérer du péché et nous redonner la vie ; une vie en abondance (Jn 10, 10). Jésus nous redonne la santé, nous remet debout pour que nous puissions à notre tour contribuer au relèvement de nos frères et sœurs, à travers notre engagement sincère et total dans le service des autres. Jésus est l’exemple parfait de ce service généreux et de cette disponibilité, qui doivent caractériser toute notre existence comme chrétien.

Vous pouvez aussi aimer