Samedi 26 janvier 2019

Psautier Propre

Saints Timothée et Tite, évêques

L’Église en Occident les unit comme disciples très chers à Paul qui leur confie la charge épiscopale dans l’Église naissante. Si Timothée fut le compagnon des travaux et des souffrances et aussi confident de Paul, Tite était le négociateur, celui qu’il envoyait pour dissiper les malentendus, apaiser les discordes et organiser une nouvelle Église.

 

Blanc

ntienne d’ouverture : Ps 65, 4

     Que toute la terre se prosterne devant toi : Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière d’ouverture

     Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l’univers du ciel et de la terre : Exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : 2 Timothée 1, 1-8

     Paul, Apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus, à Timothée, mon enfant bien-aimé. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends un culte avec une conscience pure, à la suite de mes ancêtres, je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour. Me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir pour être rempli de joie. J’ai souvenir de la foi sincère qui est en toi : c’était celle qui habitait d’abord Loïs, ta grand-mère, et celle d’Eunice, ta mère, et j’ai la conviction que c’est aussi la tienne. Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.

 

Psaume 95,1-3,7-8,10

R/ Allez dire au monde entier les merveilles de Dieu (Ps 95,3)

 

1.   Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière, chantez au Seigneur et bénissez son nom!

 

2.  De jour en jour, proclamez son salut, racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles !

 

3.  Rendez au Seigneur, familles des peuples, rendez au Seigneur la gloire et la puissance, rendez au Seigneur la gloire de son nom.

 

4.  Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! ». Le monde, inébranlable, tient bon. Il gouverne les peuples avec droiture.

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia.Le Seigneur lui ouvrit l’esprit pour la rendre attentive à ce que disait Paul. Alléluia.(cf. Act 16, 14)

 

Évangile : Marc 3,20-21

Jésus revient à la maison, où de nouveau la foule se rassemble, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »

 

Prière sur les offrandes

     Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ; Car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial, c’est l’œuvre de notre Rédemption qui s’accomplit. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 22, 5

     Pour moi, Seigneur, tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.

 

Prière après la communion

     Pénètre-nous, Seigneur, de ton esprit de charité, Afin que soient unis par ton amour ceux que tu as nourris d’un même pain. Par Jésus.

 

 

 

MÉDITATION

                  La tentative de la famille de Jésus de se saisir de lui pour le soustraire à la foule qui l’empêche de manger et de prendre du repos montre à quel point Jésus est entièrement donné à sa mission. Bien que cette attitude apparaisse aux yeux de ses proches comme « folie », elle exprime pourtant la radicalité à laquelle nous sommes appelés, c’est-à-dire des personnes entièrement données dans ce que nous faisons. Le don total de soi est l’expression parfaite de l’amour. C’est ce que fit le Christ en s’offrant lui-même sur la Croix. Oui, « aimer, c’est tout donner et se donner soi-même » (Sainte Thérèse de Lisieux). Cette sagesse de Dieu est folie aux yeux des hommes, mais « la sagesse de ce monde est folie auprès de Dieu (1 Co 3, 19). Alors, n’ayons pas peur d’aimer pleinement et acceptons d’être des fous de Dieu !

Vous pouvez aussi aimer