Samedi 02 Mars 2019

Bienheureux Charles le Bon

Homme pénétré de l’amour de Dieu et fils du roi Knut IV (saint Canut du Danemark), il participa à la première croisade. A son retour, il devint comte des Flandres, de Picardie et d’Artois. Sa bonté lui fit des amis chez les pauvres et sa justice lui attira la haine des grands de ce monde qui l’assassinèrent pendant la messe dans l’Église Saint-Donatien de Bruges. Son culte fut confirmé en 1883.

 

Vert/Blanc

Antienne d’ouverture : Ps 12, 6

     Seigneur, je suis sûr de ton amour: mon cour est dans la joie, car tu me sauves ; je veux chanter au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait.  

 

Prière d’ouverture

     Accorde-nous, Dieu tout-puissant, de conformer à ta volonté nos paroles et nos actes dans une inlassable recherche des biens spirituels. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Siracide 17, 1-15

     Le Seigneur a créé l’homme en le tirant de la terre, et il l’a fait retourner à la terre. Il a donné aux humains des jours comptés, un temps déterminé, il a remis en leur pouvoir ce qui est sur la terre. Il les a revêtus d’une force pareille à la sienne, il les a faits à son image. Il a mis en tout vivant la crainte de l’être humain, pour que celui-ci commande en maître aux bêtes sauvages et aux oiseaux. Aux humains il a donné du jugement, une langue, des yeux, des oreilles, et un cœur pour réfléchir. Il les a remplis de savoir et d’intelligence, il leur a fait connaître le bien et le mal. Il a posé son regard sur leur cœur, leur montrant la grandeur de ses œuvres. Ils raconteront la grandeur de ses œuvres, ils célébreront le Nom très saint. Il leur a aussi accordé le savoir, il leur a donné en héritage la loi de vie ; afin qu’ils comprennent, dès maintenant, qu’ils sont mortels. Il a établi avec eux une Alliance éternelle, et il leur a fait connaître ses jugements. Leurs yeux ont vu la grandeur de sa gloire, leurs oreilles ont entendu la majesté de sa voix. Il leur a dit : « Gardez-vous de toute injustice », et à chacun il a donné des commandements au sujet du prochain. Leurs chemins sont toujours à découvert devant lui, ils n’échappent jamais à ses regards.

 

Psaume 102 (103), 13-14, 15-16, 17-18a

R/ L’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent, est de toujours à toujours. 102, 17ab

 

1.   Comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint ! Il sait de quoi nous sommes pétris, il se souvient que nous sommes poussière.

 

2.  L’homme ! ses jours sont comme l’herbe ; comme la fleur des champs, il fleurit : dès que souffle le vent, il n’est plus, même la place où il était l’ignore.

 

3.  Mais l’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent, est de toujours à toujours, et sa justice pour les enfants de leurs enfants, pour ceux qui gardent son alliance.

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia.Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia.(Cf. Mt 11, 25)

 

Évangile : Marc 10, 13-16

     En ce temps-là, des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

 

Prière sur les offrandes

     En célébrant avec respect tes mystères, Seigneur, nous te supplions humblement : Que les dons offerts pour te glorifier servent à notre salut. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 9, 2-3

     De toute mon âme, Seigneur, je rendrai grâce en proclamant tes innombrables merveilles ; j’exulterai, je danserai auprès de toi, je fêterai ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière après la communion

     Nous t’en prions, Dieu tout-puissant, Donne-nous de recueillir tous les fruits de salut dont ces mystères sont déjà la promesse et le gage. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

La première lecture fait une relecture de la création de l’Homme. Créé à l’image de Dieu, l’homme est doté du pouvoir et des facultés qui le placent au-dessus de toutes les autres créatures. L’Homme est donc supérieur aux autres créatures (Gn 1, 26). Doté de savoir et de liberté, l’homme doit reconnaître la grandeur de Dieu. Il doit se garder de toute injustice et aimer son prochain. En contemplant les œuvres de Dieu, il ne doit pas les commander en maître absolu, mais les gérer de façon responsable selon le dessein divin. Ainsi sommes-nous invités à prôner l’écologie humaine en prenant soin de la création. L’Évangile nous invite à devenir comme des petits enfants, c’est-à-dire humbles, reconnaître qu’on n’est rien devant Dieu et nous ouvrir à sa miséricorde afin que d’avoir part au Royaume des cieux. Que le Seigneur nous accorde d’être responsables vis-à-vis de la création.

Vous pouvez aussi aimer