Jeudi 28 Mars 2019

Saint Gontran

Il se convertit après plusieurs crimes, pleura ses péchés pendant le reste de sa vie, racheta ses fautes par ses grandes libéralités envers les pauvres, qui le surnommèrent « le bon Gontran ». Vers la fin de sa vie, il entra au monastère Saint Marcel de Châlon sur Saône. Peu après sa mort, il fut proclamé saint par son peuple.

 

Violet

Antienne d’ouverture : Ps 138, 23-24

     « Je suis le sauveur de mon peuple, dit le Seigneur, s’il crie vers moi dans les épreuves, je l’exauce ; je suis son Dieu pour toujours. »

 

Prière d’ouverture

     Nous t’en supplions humblement, Seigneur : à mesure qu’approche le jour où nous fêterons notre salut, accorde-nous une plus grande générosité pour nous préparer à célébrer le mystère pascal. Par Jésus.

 

Première lecture : Jérémie 7, 23-28

     Ainsi parle le Seigneur : Voici l’ordre que j’ai donné à vos pères : « Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple ; vous suivrez tous les chemins que je vous prescris, afin que vous soyez heureux. » Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ; ils ont tourné leur dos et non leur visage. Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes. Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque, ils ont été pires que leurs pères. Tu leur diras toutes ces paroles, et ils ne t’écouteront pas. Tu les appelleras, et ils ne te répondront pas. Alors, tu leur diras : « Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et n’a pas accepté de leçon ! La vérité s’est perdue, elle a disparu de leur bouche. »

 

Psaume 94 (95), 1-2, 6-7ab, 7d-9a

R/ Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur. cf. 94,8a.7d

1.   Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre salut ! Allons jusqu’à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le !

 

2.  Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu’il conduit.

 

3.  Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? « Ne fermez pas votre cœur comme au désert, comme au jour de tentation et de défi, où vos pères m’ont tenté et provoqué. »

 

Acclamation  

     Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté !Maintenant, dit le Seigneur, revenez à moi de tout votre cœur, car je suis tendre et miséricordieux. Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté !(Cf. Jl 2, 12-13)

 

Évangile : Luc 11, 14-23

     En ce temps-là, Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons.» D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit: « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement, auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

 

Prière sur les offrandes

     Pour que nos offrandes soient recevables, Seigneur, purifie-nous de toute atteinte du péché: ne permets pas que de fausses richesses nous retiennent quand tu veux nous mener à la vérité tout entière. Par Jésus.

 

Antienne de la Communion : Ps 118, 4-5

     Tu as ordonné, Seigneur, de garder fidèlement tes préceptes ; puissions-nous avancer au droit chemin selon tes commandements.

 

Prière après la communion

     Seigneur, que ton secours ne manque jamais à ceux que tu as nourris de tes sacrements, afin que nous puissions dans ces mystères et par toute notre vie, recueillir les fruits de ta rédemption. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

L’Alliance que Dieu a conclue avec Israël se résume par la fidélité de l’une et de l’autre partie : « Soyez attentifs à ma voix. Alors je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ; suivez jusqu’au bout la route que je vous prescris, et vous serez heureux ». Malheureusement ce peuple au cœur endurci est infidèle. C’est pourquoi le prophète Jérémie stigmatise son incrédulité : « Mais vous n’avez pas écouté, vous n’avez pas prêté l’oreille, vous avez raidi votre cou, vous avez été pires que vos pères ». Jésus fera la même expérience que Jérémie. Il fera face à l’opposition farouche et à l’incrédulité de ses détracteurs, l’accusant de chasser les esprits mauvais par Béelzéboul, le prince des démons. Disciples du Christ, prophètes de notre temps, ne nous décourageons pas face aux oppositions et contradictions des hommes de ce monde. Mus par la puissance de l’Esprit Saint, suivons Jésus sur le chemin de l’annonce du Règne de Dieu.

Vous pouvez aussi aimer