Saint Pascal Baylon

D’une grande profondeur spirituelle, il était franciscain en Espagne. Dieu l’a rappelé à lui en 1592.

 

Blanc

Antienne D’ouverture : Ap 5, 9-10

     Seigneur, par ton sang tu racheté pour Dieu des hommes de toutes races, langues, peuples et nations. Tu en fais pour notre Dieu un royaume de prêtres, alléluia.

 

Prière D’ouverture

     Dieu à qui nous devons le salut et la liberté écoute le cri de notre prière : puisque tu nous as racheté par le sang de ton Fils, fait que nous puisons vivre de toi et trouver en toi le bonheur éternel. Par Jésus-Christ.

 

Première lecture : Act. 13, 26-33

     En ces jours-là, Paul vint à Antioche de Pisidie. Dans la synagogue, il disait : « Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée. En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, ainsi que les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat ; or, en le jugeant, ils les ont accomplies. Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort, ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé. Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui, ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau. Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts. Il est apparu pendant bien des jours à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple. Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle: la promesse faite à nos pères, Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, comme il est écrit au psaume deux: Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. ».

 

Psaume 2, 1.7bc, 8-9, 10-11

R/ Tu es mon fils ;   moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. ou : Alléluia ! 2,7

 

1.   Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ? Le Seigneur m’a dit : « Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.

 

2.  « Demande, et je te donne en héritage les nations, pour domaine la terre tout entière. Tu les détruiras de ton sceptre de fer, tu les briseras comme un vase de potier. »

 

3.  Maintenant, rois, comprenez, reprenez-vous, juges de la terre. Servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant.

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia.Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alléluia.(Jn 14, 6)

 

Évangile :  Jean 14, 1-6

     En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais- je dis: “Je pars vous préparer une place” ? Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond: « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

 

Prière sur les Offrandes :

     Reçoit avec bonté, Seigneur, les offrandes de ton peuple : garde le sous ta protection, pour qu’il ne perde aucun des biens que tu lui donne, et qu’il découvre ce qui demeure toujours. Par Jésus

 

Antienne de communion : Rm 4, 25

     Le Christ, notre Seigneur, livré pour nos péchés, Dieu l’a ressuscité pour nous rendre saint, alléluia.

 

Prière après la communion

     Ne cesse pas de protéger avec amour, Seigneur, ceux que tu as sauvé : la passion de ton Fils les a rachetés, qu’ils mettent leur joie dans sa résurrection. Lui qui règne

 

 

MÉDITATION

Aujourd’hui dans son premier discours d’adieu, Jésus se présente comme « le Chemin, la Vérité et la Vie ». Dans un monde où l’on vit l’angoisse, l’inquiétude, le trouble et le doute, seule la foi en Dieu nous donne d’avoir part au salut. Jésus est résolument le chemin qui nous conduit vers le Père. Il est donc le chemin, le Père est le but. Ainsi, reconnaitre qui est Jésus c’est reconnaitre qui est le Père.