VENDREDI 28 JUIN 2019

Saint Irénée

Année Impaire, Sacré-Cœur de Jésus, Solennité

‘’Pacifique’’, Irénée (vers 130-208) mérite bien son nom. Évêque de Lyon en 177 après saint Pothin, il apaise la querelle à propos de la date de Pâques, survenue entre le pape Victor et les Eglises d’Asie. Plus encore, il travaille à la paix par ses écrits contre les hérésies qui divisent les chrétiens en ruinant la foi qui les unit. Théologien de l’Église, il montre pourquoi son universalité ne nuit pas à son unité : c’est qu’elle est fidèle à la tradition apostolique dont l’Église de Rome veut être la gardienne. Irénée, disciple de Jean par l’intermédiaire de saint Polycarpe, est témoin de cette tradition.

 

Blanc

Antienne d’ouverture : Ps 27, 8-9

Le Seigneur est la force de son peuple, le protecteur et le sauveur de ses fidèles. Sauve-nous, Seigneur, veille sur nous, conduis- nous toujours.

 

Prière d’ouverture

Fais-nous vivre à tout moment, Seigneur, dans l’amour et le respect de ton saint nom, toi qui ne cesses jamais de guider ceux que tu enracines solidement dans ton amour. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Ezéchiel 34, 11 16

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées. Je les ferai sortir d’entre les peuples, je les rassemblerai des différents pays et je les ramènerai sur leur terre ; je les ferai paître sur les montagnes d’Israël, dans les vallées, dans les endroits les meilleurs. Je les ferai paître dans un bon pâturage, et leurs prairies seront sur les hauteurs d’Israël. Là, mes brebis se reposeront dans de belles prairies, elles brouteront dans de gras pâturages, sur les monts d’Israël. C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer, – oracle du Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai.  Celle qui est malade, je lui rendrai des forces. Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit.

 

PSAUME 22 (23), 1 2ab, 2c-3, 4, 5, 6

R/ Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer.

 

  1. Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer.

 

  1. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.

 

  1. Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.

 

  1. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.

 

  1. Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

 

Deuxième lecture : Romains 5, 5b-11

Frères, l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. Alors que nous n’étions encore capables de rien, le Christ, au temps fixé par Dieu, est mort pour les impies que nous étions. Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être quelqu’un s’exposerait il à mourir pour un homme de bien. Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs. À plus forte raison, maintenant que le sang du Christ nous a fait devenir des justes, serons-nous sauvés par lui de la colère de Dieu. En effet, si nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils alors que nous étions ses ennemis, à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés en ayant part à sa vie. Bien plus, nous mettons notre fierté en Dieu, par notre Seigneur Jésus Christ, par qui, maintenant, nous avons reçu la réconciliation.

 

Acclamation

    Alléluia. Alléluia. Je suis le bon pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Alléluia. (Jn 10, 14)

 

Évangile : Luc 15, 3 7

En ce temps-là, s’adressant aux pharisiens et aux scribes, Jésus disait cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !” Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. »

 

Prière sur les offrandes

Accepte, Seigneur, le sacrifice de louange et de pardon, afin que nos cœurs, purifiés par sa puissance, t’offrent un amour qui réponde à ton amour. Par Jésus.

 

Antienne De communion : Ps 144, 15

Tous ont les yeux sur toi, Seigneur, ils espèrent, et tu donnes à chacun sa nourriture.

 

Prière après la communion

Renouvelés par le corps et le sang de ton Fils, nous implorons ta bonté, Seigneur : ne fais qu’à jamais rachetés, nous possédions dans ton Royaume ce que nous célébrons en chaque Eucharistie. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

Comment être loin de la personne qu’on aime? Peu importe la distance qui pourrait exister, cette personne reste présente dans notre Cœur et nous brûlons d’être avec elle. Nous sommes prêts à tout pour être à ses côtés. Combien mieux Dieu qui nous aime plus que nous-mêmes ne peut supporter que nous soyons  loin de lui ! Tel est le sens de la fête du Sacré de Jésus. Dieu nous aime et son amour le rend proche de nous. Son amour le pousse à prendre soin de nous et à nous conduire sur le chemin du bonheur. Mais l’amour du Seigneur ne peut être véritablement vécu que si nous ne le partageons avec d’autres. Jésus nous en donne l’exemple en acceptant de s’offrir en sacrifice pour nous sauver. Chacun de nous est donc appelé, au nom de l’amour qui jaillit du cœur de Jésus, de laisser ce même amour jaillir de son cœur pour ses frères et sœurs.

Vous pouvez aussi aimer