MARDI 27 AOÛT 2019

Sainte Monique

Cette chrétienne d’Afrique romaine, qui obtint par trente ans de patient dévouement la conversion de son mari, païen violent et débauché, avait pour fils aîné Augustin, dont l’inconduite la désolait. Monique (332-387) s’entendu assurer par l’évêque de Milan, saint Ambroise :’’Il n’est pas possible que le fils de tant de larmes périsse’’. Sa prière obtint en effet la conversion d’Augustin, entre les bras de qui elle mourut à Ostie.

 

Blanc

 

Antienne d’ouverture : Ps 85, 1-3

Écoute, Seigneur, réponds-moi. Sauve, ô mon Dieu, ton serviteur qui compte sur toi. Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle tout le jour.

 

Prière d’ouverture

Dieu qui peux mettre au cœur de tes fidèles un unique désir, donne à ton peuple d’aimer ce que tu commandes et d’attendre ce que tu promets; Pour qu’au milieu des changements de ce monde, nos cœurs s’établissent fermement là où se trouvent les vraies joies. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : 1 Th 2, 1-8

Frères, vous le savez bien vous-mêmes, notre venue chez vous n’a pas été inutile.  Nous venions de souffrir et d’être outragés à Philippes, comme vous le savez ;nous avons cependant trouvé en notre Dieu pleine assurance pour vous annoncer, au prix de grandes luttes, l’Évangile de Dieu.  Et quand nous vous exhortions, ce n’était pas avec des doctrines fausses, ni des motifs impurs, ni par ruse.  En effet, pour nous confier l’Évangile, Dieu a éprouvé notre valeur, de sorte que nous parlons, non pas pour plaire aux hommes, mais à Dieu, lui qui met nos cœurs à l’épreuve.  Jamais, nous n’avons eu un mot de flatterie, vous le savez, jamais de motifs intéressés, Dieu en est témoin ; jamais nous n’avons recherché la gloire qui vient des hommes, ni auprès de vous ni auprès d’autres personnes. Alors que nous aurions pu nous imposer en qualité d’apôtres du Christ, au contraire, nous avons été pleins de douceur avec vous, comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons. Ayant pour vous une telle affection, nous aurions voulu vous donner non seulement l’Évangile de Dieu, mais jusqu’à nos propres vies, car vous nous étiez devenus très chers.

 

Psaume 138 (139), 1-2, 3-4, 5-6

R/ Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais !  (Ps 138, 1)

 

  1. Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées.

 

  1. Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, tu le sais.

 

  1. Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres, tu as mis la main sur moi. Savoir prodigieux qui me dépasse, hauteur que je ne puis atteindre !

 

Acclamation

    Alléluia. Alléluia. Elle est vivante, efficace, la parole de Dieu ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Alléluia. (cf. He 4, 12)

 

Évangile : Mt 23, 23-26

En ce temps-là, Jésus disait : «Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu’il fallait pratiquer sans négliger le reste. Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron, et vous avalez le chameau ! Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette, mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance ! Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur aussi devienne pur. »

 

Prière sur les offrandes

Par l’unique sacrifice de la Croix, tu t’es donné, Père très bon, un peuple de fils; Accorde-nous, dans ton Église, la grâce de l’unité et de la paix. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 103, 13-15

Seigneur, tu as créé de quoi rassasier le monde entier: tu fais produire à la terre le pain, et le vin qui réjouit le cœur des hommes.

 

Prière après la communion

Que ta miséricorde, Seigneur, agisse en nous et nous guérisse entièrement ; Transforme-nous, par ta grâce, et rends-nous si généreux que nous puissions te plaire en toute chose. Par Jésus.

 

 

 

 

MÉDITATION

Parfois, dans les critiques que Jésus fait des pharisiens et des docteurs, on trouve de vraies perles, que nous devrions garder dans notre cœur. Jésus les accuse d’accomplir minutieusement les préceptes les plus superficiels et de laisser de côté les préceptes les plus importants de la Loi. Et Jésus nous dit clairement que le plus important de la Loi, c’est la justice, la compassion et la sincérité. La justice nous enseigne à respecter nos frères et sœurs; la compassion nous enseigne á vivre en harmonie avec ceux qui nous entourent, et la sincérité nous aide à dire et à vivre ce que nous croyons. Trois bonnes leçons pour construire une vie honnête et heureuse.

 

 

 

 

 

Vous pouvez aussi aimer