VENDREDI 03 JANVIER 2020

Vendredi 03 Janvier 2020

Sainte Geneviève, vierge
Le Saint Nom de Jésus

Blanc

Vraisemblablement née vers 420 à Nanterre, elle mourut vers l’an 500 après s’être consacrée à Dieu dès l’âge de 15 ans. Sa foi et sa force d’âme, ainsi que l’esprit d’organisation dont elle fit preuve en ravitaillant Paris assiégé, lui permirent de sauver cette ville, en particulier lors de l’invasion des Huns commandée par Attila et lors du siège de Paris par Clovis. C’est dans la prière qu’elle puisait sa force.

 

Antienne d’ouverture : Ps 111, 4

Une lumière s’est levée dans les ténèbres pour les hommes au cœur droit : c’est le Seigneur miséricordieux, juste et plein de pitié.

 

Prière d’ouverture

Seigneur, sois la lumière de ton peuple et brûle toujours son cœur aux splendeurs de ta gloire ; alors il n’hésitera pas à reconnaître son Sauveur et pourra se donner à lui en toute vérité. Lui qui.

 

1ère lecture: 1 Jn 2, 29 – 3, 6

Bien-aimés, puisque vous savez que lui, Jésus, est juste, reconnaissez que celui qui pratique la justice est, lui aussi, né de Dieu. Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas: c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons: quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur. Qui commet le péché transgresse la loi; car le péché, c’est la transgression. Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui. Quiconque demeure en lui ne pèche pas; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.

Psaume: 97, 1, 3cd-4, 5-6

R/  La terre tout entière a vu le salut de notre Dieu.

 

  1. Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s’est assuré la victoire.
  2. La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez!
  3. Jouez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et tous les instruments ; au son de la trompette et du cor, acclamez votre roi, le Seigneur!

 

Acclamation

Alléluia, Alléluia. Le Verbe s’est fait chair, il a établi parmi nous sa demeure. À tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Alléluia. (cf. Jn 1, 14a. 12a)

 

Évangile: Jn 1, 29-34

Le lendemain, voyant Jésus venir vers lui, Jean le Baptiste déclara: «Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde; c’est de lui que j’ai dit: L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. Et moi, je ne le connaissais pas; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël.» Alors Jean rendit ce témoignage: «J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui. Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit: “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint. «Moi, j’ai vu, et je rends témoignage: c’est lui le Fils de Dieu.»

 

Prière sur les offrandes

Reçois favorablement, Seigneur, les offrandes de ton peuple, pour qu’il obtienne dans le mystère eucharistique les biens auxquels il croit de tout son cœur. Par Jésus.

 

Antienne de la communion : 1 Jn 4, 9

Voici comment Dieu a manifesté son amour pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui.

 

Prière après la communion

Quand nous allons communier, Seigneur, tu viens à notre rencontre ; produis en nos cœurs le fruit de ce sacrement, car seule ta grâce peut nous préparer à recevoir tes grâces. Par Jésus.

 

 

Méditation

A chaque eucharistie, nous reprenons les paroles de Jean-Baptiste : « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Lors de l’Exode, le sang de l’agneau avait protégé les Hébreux lors du passage de l’ange exterminateur. C’est encore avec le sang des agneaux que Moïse scelle l’alliance entre Dieu et le peuple au mont Sinaï. Le prophète Isaïe nous présente aussi le serviteur de Dieu qui porte les péchés du peuple et qui se laisse conduire comme un agneau à l’abattoir. Jésus est cet agneau de Dieu dont le sang nous purifie, nous protège et nous renouvelle. Même dans nos chutes, il est à nos côtés et porte avec nous le poids de nos fragilités. Allons à lui sans peur ni honte. Laissons-nous purifier et sauver par lui.

 

Vous pouvez aussi aimer