DIMANCHE 19 JANVIER 2020

 

Dimanche 19 Janvier 2020

2e Dimanche du Temps Ordinaire

Psautier II

Saint Henri

Vert

Antienne d’ouverture : Ps 65, 4

Que toute la terre se prosterne devant toi: Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière d’ouverture

Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l’univers du ciel et de la terre: Exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Is 49, 3. 5-6

Parole du Serviteur de Dieu. Le Seigneur m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je me glorifierai. »Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a formé dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob et que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai du prix aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Il parle ainsi : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et ramener les rescapés d’Israël : je vais faire de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.»

 

Psaume : 39, 2abc. 4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd. 11cd

R/ Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté

 

  1. D’un grand espoir j’espérais le Seigneur : il s’est penché vers moi.
  2. Dans ma bouche il a mis un chant nouveau, une louange à notre Dieu.

 

  1. Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j’ai dit : « Voici, je viens. »
  2. Dans le livre, est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. Mon Dieu, voilà ce que j’aime : ta loi me tient aux entrailles.
  3. Vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais. J’ai dit ton amour et ta vérité à la grande assemblée.

 

2ème lecture : 1 Co 1, 1-3

Moi, Paul, appelé par la volonté de Dieu pour être Apôtre du Christ Jésus, avec Sosthène notre frère, je m’adresse à vous qui êtes, à Corinthe, l’Église de Dieu, vous qui avez été sanctifiés dans le Christ Jésus, vous les fidèles qui êtes, par appel de Dieu, le peuple saint, avec tous ceux qui, en tout lieu, invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre. Que la grâce et la paix soient avec vous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Le Verbe s’est fait chair, il a demeuré parmi nous. Par lui, deviendront fils de Dieu tous ceux qui le reçoivent. Alléluia. (cf. Jn 1,14,12)

 

Évangile : Jn 1, 29-34

Comme Jean Baptiste voyait Jésus venir vers lui, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ; c’est de lui que j’ai dit : Derrière moi vient un homme qui a sa place devant moi, car avant moi il était. Je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté au peuple d’Israël. » Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui. Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : ‘L’homme sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est celui-là qui baptise dans l’Esprit Saint.’ Oui, j’ai vu, et je rends ce témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »

 

Prière sur les offrandes

Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie; Car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial,  c’est l’ouvre de notre Rédemption qui s’accomplit. Par Jésus.

 

Antienne de communion Ps 22, 5

Pour moi, Seigneur, tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.

 

Prière après la communion

Pénètre-nous, Seigneur, de ton esprit de charité, Afin que soient unis par ton amour ceux que tu as nourris d’un même pain. Par Jésus.

 

 

Méditation

L’Évangile nous présente le témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus. Il le présente comme l’agneau de Dieu et comme le Fils de Dieu. Dans la suite de l’évangile, c’est en écoutant ce témoignage que les premiers disciples suivirent Jésus. Ils l’ont fait parce que Jean-Baptiste a rendu témoignage de Jésus. Le témoignage est au cœur du christianisme. C’est parce que les apôtres ont rendu témoignage de Jésus que le christianisme s’est rependu dans le monde entier. Le mot témoignage a la même racine grecque que le martyre. Cela signifie que le témoignage peut concerner les petites choses comme il peut toucher les grandes, comme donner sa vie dans le martyre, comme les apôtres. Comme dit le pape François : « Les apôtres n’avaient pas suivi un cours pour devenir témoins de Jésus ; ils n’avaient pas étudié, ils n’étaient pas allés à l’université. Ils avaient senti l’Esprit en eux et ils ont suivi l’inspiration de l’Esprit Saint ; ils ont été fidèles à cela. »

 

Vous pouvez aussi aimer