MARDI 11 FÉVRIER 2020

Mardi 11 Février 2020

Notre Dame de Lourdes

Vert/Blanc

Le message de Lourdes, qui est appel à la conversion et à la prière, fait écho à celui de Jésus dans l’Evangile. A la fin de ses apparitions à Bernadette (1858), Marie se nomme ‘’l’Immaculée Conception’’, pour souligner que tout, en elle, est un don de l’Amour qui l’a gratuitement choisi. Par la voix de l’humble bergère, elle nous invite à prier avec une confiance inlassable, afin de nous ouvrir comme elle à l’Amour qui veut nous sauver. Les guérisons que le Seigneur accorde aux pèlerins, à la prière de sa mère, sont le signe de cette volonté de salut. Il s’agit moins d’admirer ces miracles que d’être des témoins fidèles de l’amour qui s’y révèle.

Antienne d’ouverture : Ps 94, 6-7

Venez, inclinez-vous, prosternez-vous: adorons le Seigneur qui nous a faits: oui, il est notre Dieu.

 

Prière d’ouverture

Dans ton amour inlassable, Seigneur, veille sur ta famille; Et puisque ta grâce est notre unique espoir, garde-nous sous ta constante protection. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : 1 R 8, 22-23. 27-30

En ces jours-là, lors de la consécration du Temple, Salomon se plaça devant l’autel du Seigneur, en face de toute l’assemblée d’Israël; il étendit les mains vers le ciel et fit cette prière: « Seigneur, Dieu d’Israël, il n’y a pas de Dieu comme toi, ni là-haut dans les cieux, ni sur la terre ici-bas; car tu gardes ton Alliance et ta fidélité envers tes serviteurs, quand ils marchent devant toi de tout leur cœur. Est-ce que, vraiment, Dieu habiterait sur la terre? Les cieux et les hauteurs des cieux ne peuvent te contenir: encore moins cette Maison que j’ai bâtie! Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur. Écoute, Seigneur mon Dieu, la prière et le cri qu’il lance aujourd’hui vers toi. Que tes yeux soient ouverts nuit et jour sur cette Maison, sur ce lieu dont tu as dit: “C’est ici que sera mon nom.” Écoute donc la prière que ton serviteur fera en ce lieu. Écoute la supplication de ton serviteur et de ton peuple Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu. Toi, dans les cieux où tu habites, écoute et pardonne. »

 

Psaume : 83 (84), 3, 4, 5.10, 11abcd

R/ De quel amour sont aimées tes demeures, Seigneur, Dieu de l’univers !

  1. Mon âme s’épuise à désirer les parvis du Seigneur; mon cœur et ma chair sont un cri vers le Dieu vivant !
  2. L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison, et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée : tes autels, Seigneur de l’univers, mon Roi et mon Dieu !
  3. Heureux les habitants de ta maison: ils pourront te chanter encore! Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie.
  4. Oui, un jour dans tes parvis en vaut plus que mille. J’ai choisi de me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu.

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Incline mon cœur vers tes exigences ; fais-moi la grâce de ta loi, Seigneur. Alléluia. (Ps 118, 36a.29b)

 

Evangile: Mc 7, 1-13

En ce temps-là, les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. – Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats. Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus: « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. » Il leur disait encore: « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition. En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.  Mais vous, vous dites : Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère: “Les  ressources qui m’auraient permis de t’aider sont korbane, c’est-à-dire don réservé à Dieu”, alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère; vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »

 

Prière sur les offrandes

Seigneur notre Dieu, tu as voulu choisir dans ta création le pain et le vin qui refont chaque jour nos forces: Fais qu’ils deviennent aussi pour nous le sacrement de la vie éternelle. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 106, 8-9

Proclamons l’amour du Seigneur, ses merveilles pour les hommes: Il a rassasié ceux qui avaient faim, et désaltéré ceux qui avaient soif.

 

Prière après la communion 

Tu as voulu, Seigneur, que nous partagions un même pain et que nous buvions à la même coupe: Accorde-nous de vivre tellement unis dans le Christ que nous portions du fruit pour le salut du monde. Par Jésus.

 

 

Méditation

« Ce peuple m’honore des lèvres mais son cœur est loin de moi. » Au temps de Jésus, les Pharisiens multipliaient les lois et les rituels religieux au point qu‘il était impossible de les connaître tous et encore moins de les observer. Aussi Jésus les accuse-t-il de mettre les règles sans importance au-dessus de la loi de Dieu qui est une loi d’amour et de compassion. Comme Chrétiens, il peut nous arriver d’établir nos propres normes vides d’amour et de compassion.  Jésus voit au-delà des apparences et nous invite aujourd’hui à la pratique du vrai amour, de la vraie compassion et de la vraie bonté.

 

 

Vous pouvez aussi aimer