LUNDI 17 FÉVRIER 2020

 

Lundi 17 Février 2020

Les sept saints fondateurs des Servites de Marie

Vert/Blanc

Vers 1233, sept marchands florentins renoncent à leur commerce et à leurs gains pour mener une autre recherche dans la solitude du Mont Senario. Ils vivent en communauté dans la pénitence et méditent la passion de Jésus et les douleurs de sa mère. Ainsi prend naissance l’ordre des « servites » ou « serviteurs de Marie », voué à la prédication et à l’enseignement.

 

Antienne d’ouverture  Ps 30, 3-4

Seigneur, sois le rocher qui m’abrite, la maison bien défendue qui me sauve. Pour l’honneur de ton nom guide-moi, conduis-moi.

 

Prière d’ouverture

Dieu qui veux habiter les cœurs droits et sincères, donne-nous de vivre selon ta grâce, alors tu pourras venir en nous pour y faire ta demeure. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Jc 1, 1-11

Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ, aux douze tribus de la Diaspora, salut!  Considérez comme une joie extrême, mes frères, de buter sur toute sorte d’épreuves. Vous le savez, une telle vérification de votre foi produit l’endurance, et l’endurance doit s’accompagner d’une action parfaite, pour que vous soyez parfaits et intègres, sans que rien ne vous manque. Mais si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, lui qui donne à tous sans réserve et sans faire de reproches : elle lui sera donnée. Mais qu’il demande avec foi, sans la moindre hésitation, car celui qui hésite ressemble aux vagues de la mer que le vent agite et soulève. Qu’il ne s’imagine pas, cet homme-là, qu’il recevra du Seigneur quoi que ce soit, s’il est partagé, instable dans toute sa conduite. Que le frère d’humble condition tire sa fierté d’être élevé, et le riche, d’être humilié, car il passera comme l’herbe en fleur. En effet, le soleil s’est levé, ainsi que le vent brûlant, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, la beauté de son aspect a disparu; de même, le riche se flétrira dans toutes ses entreprises.

 

Psaume : 118 (119), 67-68, 71-72, 75-76

R/  Que vienne à moi ta tendresse, Seigneur, et je vivrai.

 

  1. Avant d’avoir souffert, je m’égarais; maintenant, j’observe tes ordres. Toi, tu es bon, tu fais du bien : apprends-moi tes commandements.
  2. C’est pour mon bien que j’ai souffert, ainsi, ai-je appris tes commandements. Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche, plus qu’un monceau d’or ou d’argent.
  3. Seigneur, je le sais, tes décisions sont justes; tu es fidèle quand tu m’éprouves. Que j’aie pour consolation ton amour selon tes promesses à ton serviteur!

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alléluia. (Jn 14, 6)

 

Évangile : Mc 8, 11-13

En ce temps-là, les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus; pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit: « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe? Amen, je vous le déclare: aucun signe ne sera donné à cette génération.» Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive.

 

Prière sur les offrandes 

Que cette eucharistie, Seigneur notre Dieu, nous purifie et nous renouvelle; Qu’elle donne à ceux qui font ta volonté le bonheur que tu leur as promis. Par Jésus.

 

Antienne de communion: Ps 77, 29-30

Le Seigneur combla le désir de son peuple: ils mangèrent et ils furent rassasiés, leur attente ne fut pas trompée.

 

Prière après la communion 

Tu nous as donné, Seigneur, de goûter aux joies du ciel: Fais que nous ayons toujours soif des sources de la vraie vie. Par Jésus.

 

 

Méditation

L’Évangile nous présente l’hostilité des Pharisiens envers Jésus. Ils le mettront désormais à l’épreuve, Ils chercheront à découvrir ses faiblesses afin de pouvoir l’éliminer. Rien de ce qu’il fait ne les satisfait parce que leurs cœurs sont fermés. Dieu nous teste souvent mais c’est pour faire ressortir le meilleur en nous, intensifier notre foi et notre amour. Et Dieu ne permet jamais à ses fils d’agir comme les Pharisiens, de tester les autres avec le but de les nuire. Dieu sait combien nous aimerions parfois avoir un signe ; mais il nous a entouré de signes multiples. Prenons-nous souvent le temps de remarquer les merveilles que Dieu opère dans nos vies ?

 

Vous pouvez aussi aimer