SAMEDI 22 FÉVRIER 2020

Samedi 22 Février 2020

Chaire de St. Pierre

Fête

Bienheureuse Isabelle

Blanc

Dès son jeune âge, Bienheureuse Isabelle, sœur du roi Saint Louis fut attirée par les choses célestes. Elle devint plus tard religieuse clarisse.

Antienne d’ouverture: Lc 22, 32

Le Seigneur Jésus dit à Pierre : « J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne sombre pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères. »

 

Prière d’ouverture

Nous t’en prions, Dieu tout-puissant : fais que rien ne parvienne à nous ébranler, puisque la pierre sur laquelle tu nous as fondés, c’est la foi de l’Apôtre saint Pierre. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : 1 P 5, 1-4

Bien-aimés, les anciens en fonction parmi vous, je les exhorte, moi qui suis ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ, communiant à la gloire qui va se révéler : soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous ; veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré, selon Dieu ; non par cupidité mais par dévouement ; non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau. Et, quand se manifestera le Chef des pasteurs, vous recevrez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

 

Psaume: Ps 22 (23), 1-2b, 2c-3, 4, 5, 6

R/   Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer. (cf. Ps 22, 1)

 

  1. Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer.
  2. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.
  3. Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.
  4. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.
  5. Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

 

Acclamation

Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi !

Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi !   (Mt 16, 18)

 

Évangile :Mt 16, 13-19

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » – Acclamons la Parole de Dieu.

 

Prière sur les offrandes 

Daigne accepter, Seigneur, l’offrande et la prière de ton Église : elle tient de l’enseignement de Pierre une foi inébranlable ; permets qu’en demeurant sous sa conduite elle parvienne à l’héritage éternel. Par Jésus.

 

Antienne de communion: Mt 16, 16. 18

Pierre dit à Jésus : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. » Jésus lui répondit : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. »

 

Prière après la communion 

Tu nous as fortifiés, Seigneur notre Dieu, en cette fête du bienheureux Apôtre Pierre par la communion au corps et au sang du Christ ; que cet échange où s’accomplit notre salut soit pour nous le sacrement d’unité et de paix. Par Jésus.

 

 

Méditation

Les trois évangiles synoptiques rapportent l’épisode de Césarée de Philippe où Jésus demande à ses apôtres ce que les gens disent de lui. L’élément commun aux trois évangiles est la réponse de Pierre: « Tu es le Christ ». Le titre de «
Christ » est rapidement devenu un deuxième nom de Jésus.  Dire « Christ » ne signifiait pas appeler Jésus par son nom mais faire une affirmation le concernant.  «Christ » nous le savons est la traduction grecque de l’hébreu Mashiah, Messie, et tous deux signifient
« oint ».  Et Jésus change le nom de Simon pour Pierre, lui donnant ainsi une nouvelle mission. Jésus a vu le potentiel de Pierre pour devenir le roc, la base solide de la fragile communauté de foi. Pierre a reçu les clés de la maison avec l’autorité et la responsabilité de prendre des décisions. Dieu peut travailler à travers des personnes fragiles pour bâtir son Royaume.

 

 

Vous pouvez aussi aimer