Mardi 21 Avril 2020

BLANC

Saint Anselme, évêque et docteur de l’Eglise

Chercher à comprendre ce que l’on croit ! Répondre à cette exigence de l’esprit, parce que c’est aussi l’exigence d’une foi authentique, tel fut le projet théologique d’Anselme (1033-1109), originaire d’Aoste, moine puis abbé de l’abbaye bénédictine du Bec (Normandie), et enfin archevêque de Cantorbéry. Dans son œuvre théologique, il voulut montrer que les vérités de la foi sont sources de lumière pour le croyant et s’impliquent logiquement les unes les autres. Par ce souci rationnel, Anselme, qui a encore le charme de ses Pères, annonce déjà la rigueur de la scolastique. Ce théologien de l’amour de Dieu est aussi un lutteur qui souffrit l’exil à deux reprises pour avoir défendu les droits de l’Eglise contre les rois de l’Angleterre.

Antienne  d’ouverture : Ap 19, 7.6

Soyons dans la joie, exultons, rendons grâce : le Seigneur notre Dieu a pris possession de sa royauté. Alléluia.

 

Prière  d’ouverture :

Seigneur, fais-nous déployer aux yeux du monde la vitalité du Christ vainqueur de la mort: après avoir reçu le germe de sa grâce, que nous en portions tous les fruits. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Ac 4, 32-37

La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun. C’est avec une  grande puissance que les Apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus, et une grâce abondante reposait sur eux tous. Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence, car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons les vendaient, et ils apportaient le montant de la vente pour le déposer aux pieds des Apôtres ; puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun. Il y avait un lévite originaire de Chypre, Joseph, surnommé Barnabé par les Apôtres, ce qui se traduit : « homme du réconfort ». Il vendit un champ qu’il possédait et en apporta l’argent qu’il déposa aux pieds des Apôtres.

 

Psaume : 92 (93), 1abc, 1d-2, 5

R/ Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence.

  1. Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force.
  2. Et la terre tient bon, inébranlable ; dès l’origine ton trône tient bon, depuis toujours, tu es.
  3. Tes volontés sont vraiment immuables : la sainteté emplit ta maison, Seigneur, pour la suite des temps.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Il faut que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout croyant ait la vie éternelle.  Alléluia.(cf. Jn 3, 15)

 

Evangile : Jn 3, 7b- 15

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? » Jésus lui répondit : « Tu es un maître qui enseigne Israël et tu ne connais pas ces choses-là ? Amen, amen, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre  témoignage. Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses du ciel ? Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Donne-nous, Seigneur, de te rendre grâce toujours par ces mystères de Pâques ; ils continuent en nous ton œuvre de rédemption, qu’ils nous soient une source intarissable de joie. Par Jésus.

 

Antienne  de  communion : Lc 24, 46.26

Il fallait que le Christ connaisse la souffrance et ressuscite d’entre les morts pour entrer dans la gloire, alléluia.

 

Prière  après  la  communion :

Écoute nos prières, Seigneur : que cet échange mystérieux où l’homme est racheté nous soutienne durant la vie présente et nous apporte les joies éternelles. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer