Mercredi 29 Avril 2020

BLANC

 

Sainte Catherine de Sienne, vierge et docteur de l’Eglise

L’interdiction d’accéder aux ordres sacrés n’a pas empêché des femmes, à la personnalité très forte, de jouer un rôle important dans l’histoire de l’Eglise. Ce fut le cas d’une jeune Siennoise, tertiaire dominicaine, morte à trente trois ans. A vingt ans déjà, Catherine Benincasa (1347-1380) groupait autour d’elle toute une ‘’famille’’ de disciples attirés par sa vie de prière et de pénitence. Son influence prit bientôt une ampleur extraordinaire : elle décida le Pape Grégoire XI à revenir d’Avignon à Rome, puis, au moment du Grand Schisme, elle prit vigoureusement parti pour Urbain VI, le pape de Rome. Catherine ne savait pas écrire et ignorait le latin, mais, à une grande intelligence, elle joignait un ardent amour du Christ et de son sang rédempteur, en sorte que les Lettres et le Dialogue qu’elle dicta lui ont valu d’être, une semaine après Sainte Thérèse d’Avila, la deuxième femme proclamée docteur de l’Eglise (1970).

Antienne d’ouverture : Ps 70, 8. 23

Que ma bouche soit remplie de ta louange ; Seigneur, tu m’as rendu la vie : sur mes lèvres la joie chantera, alléluia.

 

Prière d’ouverture :

Viens au secours de ta famille, Seigneur, sois généreux pour elle : tu lui as donné la grâce de la foi, accorde-lui aussi une part dans la résurrection de ton Fils.  Lui qui.

 

1ère lecture :Ac 8, 1b- 8

Le jour de la mort d’Étienne, éclata une violente persécution contre l’Église de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres. Des hommes religieux ensevelirent Étienne et célébrèrent pour lui un grand deuil. Quant à Saul, il ravageait l’Église, il pénétrait dans les maisons, pour en arracher hommes et femmes, et les jeter en prison. Ceux qui s’étaient dispersés annonçaient la Bonne Nouvelle de la Parole là où ils passaient. C’est ainsi que Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie, et là il proclamait le Christ. Les foules, d’un même cœur, s’attachaient à ce que disait Philippe, car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait, ou même les voyaient. Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs, qui sortaient en poussant de grands cris. Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris. Et il y eut dans cette ville une grande joie.

 

Psaume : 65 (66), 1-3a, 4-5, 6-7a

R/ Acclamez Dieu, toute la terre !

  1. Acclamez Dieu, toute la terre ; fêtez la gloire de son nom, glorifiez-le en célébrant sa louange. Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables !
  2. « Toute la terre se prosterne devant toi, elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. » Venez et voyez les hauts faits de Dieu, ses exploits redoutables pour les fils des hommes.
  3. Il changea la mer en terre ferme : ils passèrent le fleuve à pied sec. De là, cette joie qu’il nous donne. Il règne à jamais par sa puissance.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Celui qui voit le Fils et croit en lui a la vie éternelle, dit le Seigneur ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Alléluia. (Jn 6, 40)

 

Evangile : Jn 6, 35-40

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

 

Prière sur les offrandes :

Donne-nous, Seigneur, de te rendre grâce toujours par ces mystères de Pâques ; ils continuent en nous ton œuvre de rédemption, qu’ils nous soient une source intarissable de joie. Par Jésus.

 

Antienne de la communion :

Le Seigneur est ressuscité, et nous qu’il a rachetés par son sang, il nous remplit de sa lumière, alléluia.

 

Prière après la communion :

Ecoute  nos  prières,  Seigneur  :  que  cet  échange mystérieux  où l’homme  est  racheté nous  soutienne durant  la  vie   présente  et  nous  apporte  les  joies éternelles.  Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer