Mercredi 15 Juilllet 2020

BLANC

Saint Bonaventure, évêque et docteur de l’Eglise

Jean Fidanza (1221-1274) prend le nom de Bonaventure quand il entre dans l’ordre franciscain, dont il sera ministre général à trente six-ans et où il jouera un rôle de pacificateur. Pour ce théologien, le verbe de Dieu est l’unique lumière qui donne la vraie science. La doctrine spirituelle contenue dans ses traités ascétiques et mystiques a fait donner à Bonaventure le titre de ‘’docteur séraphique’’. Cardinal-évêque d’Albano en 1273, il mourut pendant le concile œcuménique de Lyon en 1274.

Antienne  d’ouverture  Ps 16, 15

Je veux paraître devant toi, Seigneur, et me rassasier de ta présence.

 

Prière  d’ouverture :

Dieu qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu’ils puissent reprendre le bon chemin, donne à tous ceux qui se déclarent chrétiens de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Is 10, 5-7.13-16

Ainsi parle le Seigneur : Malheureux ! Assour, l’instrument de ma colère, le bâton de mon courroux. Je l’envoie contre une nation impie, je lui donne mission contre un peuple qui excite ma fureur, pour le mettre au pillage et emporter le butin, pour le piétiner comme la boue des chemins. Mais Assour ne l’entend pas ainsi, ce n’est pas du tout ce qu’il pense : ce qu’il veut, c’est détruire, exterminer quantité de nations. Car le roi d’Assour a dit : « C’est par la vigueur de ma main que j’ai agi, et par ma sagesse, car j’ai l’intelligence. J’ai déplacé les frontières des peuples, j’ai pillé leurs réserves ; fort entre les forts, j’ai détrôné des puissants. J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid. Comme on ramasse des œufs abandonnés, j’ai ramassé toute la terre, et il n’y a pas eu un battement d’aile, pas un bec ouvert, pas un cri. » Mais le ciseau se glorifie-t-il aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? La scie va-t-elle s’enfler d’orgueil aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme ! C’est pourquoi le Seigneur Dieu de l’univers fera dépérir les soldats bien nourris du roi d’Assour, et au lieu de sa gloire s’allumera un brasier, le brasier d’un incendie.

Psaume : 93 (94), 5-6, 7-8, 9-10, 14-15

R/ Le Seigneur ne délaisse pas son peuple.

  1. C’est ton peuple, Seigneur, qu’ils piétinent, et ton domaine qu’ils écrasent ; ils massacrent la veuve et l’étranger, ils assassinent l’orphelin.
  2. Ils disent : « Le Seigneur ne voit pas, le Dieu de Jacob ne sait pas ! » Sachez-le, esprits vraiment stupides ; insensés, comprendrez-vous un jour ?
  3. Lui qui forma l’oreille, il n’entendrait pas ? il a façonné l’œil, et il ne verrait pas ? il a puni des peuples et ne châtierait plus, lui qui donne aux hommes la connaissance ?
  4. Le Seigneur ne délaisse pas son peuple, il n’abandonne pas son domaine : on jugera de nouveau selon la justice ; tous les hommes droits applaudiront.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia. (cf. Mt 11, 25)

 

Evangile : Mt 11, 25-27

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta  louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ;  personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Regarde, Seigneur, les dons de ton Église en prière. Accorde à tes fidèles qui vont les recevoir la grâce d’une sainteté plus grande. Par Jésus.

 

Antienne  de  communion Ps 83, 5

Heureux ceux qui approchent de ton autel, Seigneur. Heureux les habitants de ta maison, ils peuvent toujours te louer, mon Roi, mon Dieu!

 

Prière  après  la  communion :

Nourris de ton eucharistie, nous te supplions, Seigneur. Chaque fois que nous célébrons ce mystère, fais grandir en nous ton oeuvre de salut. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer