Vendredi 03 Juillet 2020

ROUGE

Saint Thomas, apôtre

Les évangiles synoptiques se contentent de mentionner le nom de Thomas dans la liste des Douze, où il voisine avec celui de Matthieu. Grâce au quatrième évangile, nous connaissons le surnom de Didyme (c’est-à-dire le jumeau) qu’on donnait à Thomas, et nous découvrons son visage d’homme lucide et réaliste. Il ne se fait aucune illusion sur le sort qui attend son Maître à Jérusalem : ‘’Allons-y, dit-il, pour mourir avec lui !’’ (Jn 11,16) Sa recherche de la vérité est loyale ; il ne craint pas de reconnaître son ignorance et son doute. Quand les disciples voient le Seigneur, Thomas ne se contente pas de leur témoignage. Pour croire, il lui faut un signe prouvant que le Ressuscité est le même homme qu’ils ont vu crucifié. Le témoignage d’un esprit aussi exigeant est digne de foi.

Antienne  d’ouverture :Ps 46, 2

Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie.

Prière  d’ouverture :

Tu as voulu, Seigneur, qu’en recevant ta grâce nous devenions des fils de lumière; Ne permets pas que l’erreur nous plonge dans la nuit, mais accorde-nous d’être toujours rayonnants de ta vérité. Par Jésus Christ.

Lectures de la messe

Première lecture (Ep 2, 19-22)

Frères, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes citoyens du peuple saint, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, des éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint. – Parole du Seigneur.

 

Psaume (Ps 116, 1, 2)

R/ Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile. ou : Alléluia.
(cf. Mc 16, 15)

Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s’est montré le plus fort ; éternelle est la fidélité du Seigneur !

 

Alléluia. Alléluia.
Thomas, parce que tu m’as vu, tu crois, dit le Seigneur.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu !
Alléluia. (Jn 20, 29)

Évangile (Jn 20, 24-29)

L’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » – Acclamons la parole de Dieu.

Prière  sur  les  offrandes :

Dieu qui agis avec puissance dans tes sacrements, fais que le peuple assemblé pour te servir soit accordé à la sainteté de tes propres dons. Par Jésus.

Antienne  de  communion

Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits.

Prière  après  la  communion :

Que le corps et le sang de Jésus Christ, offert en sacrifice et reçu en communion, nous donnent la vie, Seigneur: Reliés à toi par une charité qui ne passera jamais, nous porterons des fruits qui demeurent. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer