Samedi 11 Juillet 2020

BLANC

Saint Benoît, abbé, patron de l’Europe

Etudiant à Rome, Benoît de Nursie (vers 480-547) conteste, à sa manière, la société corrompue de son temps : il se retire dans la solitude à Subiaco pour chercher Dieu et vivre sous son regard. Mais sa sainteté attire des disciples, et une communauté se forme autour de lui. Obligé de quitter Subiaco, il transplante sa communauté au Mont-Cassin. Il y écrit une règle où il réalise la synthèse des traditions monastiques antérieures : le moine bénédictin  cherche Dieu et répand la paix par la prière et le travail, au sein d’une communauté fraternelle, sous la direction d’un père spirituel, l’abbé. Le Bienheureux Paul VI donna Benoît pour patron à l’Europe en 1964.

Antienne  d’ouverture : Ps 47, 10-11

Nous rappelons ton amour, Seigneur, au milieu de ton temple; sur toute la terre ceux qui t’ont rencontré proclament ta louange, tu es toute justice.

 

Prière  d’ouverture :

Dieu qui as relevé le monde par les abaissements de ton Fils, donne à tes fidèles une joie sainte. Tu les as tirés de l’esclavage du péché, fais-leur connaître le bonheur impérissable. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Is 6, 1-8

L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur qui siégeait sur un trône très élevé ; les pans de son manteau remplissaient le Temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Ils avaient chacun six ailes : deux pour se couvrir le visage, deux pour se couvrir les pieds, et deux pour voler. Ils se criaient l’un à l’autre : « Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur de l’univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire. » Les pivots des portes se mirent à trembler à la voix de celui qui criait, et le Temple se remplissait de fumée. Je dis alors : « Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures : et mes yeux ont vu le Roi, le Seigneur de l’univers ! » L’un des séraphins vola vers moi, tenant un charbon brûlant qu’il avait pris avec des pinces sur l’autel. Il l’approcha de ma bouche et dit : « Ceci a touché tes lèvres, et maintenant ta faute est enlevée, ton péché est pardonné. » J’entendis alors la voix du Seigneur qui disait : « Qui enverrai-je ? qui sera notre messager ? » Et j’ai répondu : « Me voici : envoie-moi ! »

 

Psaume : 92 (93), 1abc, 1d-2, 5

R/Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence.

  1. Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force.
  2. Et la terre tient bon, inébranlable ; dès l’origine ton trône tient bon, depuis toujours, tu es.
  3. Tes volontés sont vraiment immuables : la sainteté emplit ta maison, Seigneur, pour la suite des temps.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Si l’on vous insulte pour le nom du Christ, heureux êtes-vous : l’Esprit de Dieu repose sur vous. Alléluia. (1 P 4, 14)

 

Evangile : Mt 10, 24-33

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur. Il suffit que le disciple soit comme son maître, et le serviteur, comme son seigneur. Si les gens ont traité de Béelzéboul le maître de maison, ce sera bien pire pour ceux de sa maison. Ne craignez donc pas ces gens-là ; rien n’est voilé qui ne sera dévoilé, rien n’est caché qui ne sera connu. Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en pleine lumière ; ce que vous entendez au creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille. Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux. Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux. Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux. »

Prière  sur  les  offrandes : Ps 33, 9

Puissions-nous être purifiés, Seigneur, par l’offrande qui t’est consacrée. Qu’elle nous conduise, jour après jour, au Royaume où nous vivrons avec toi. Par Jésus.

 

Antienne  de  communion

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur, heureux qui trouve en lui son refuge.

 

Prière  après  la  communion :

Comblés d’un si grand bien, nous te supplions, Seigneur. Fais que nous en retirions des fruits pour notre salut et que jamais nous ne cessions de chanter ta louange. Par Jésus

Vous pouvez aussi aimer