Jeudi 16 Juillet 2020

VERT / BLANC

Sainte Elvire

Elle fut abbesse du monastère d’Ohren en Rhénanie et toute la communauté chanta ses louanges durant sa vie et après sa mort.

Notre Dame du Mont Carmel

En ce jour, nous fêtons la Vierge en union avec les Carmes et les Carmélites dont elle est la patronne. Cet ordre, qui se développa en Occident au 13e siècle, tire son nom du Mont Carmel, en Galilée, où des ermites chrétiens vécurent au 12e siècle. Sur ce mont, la foi ardente du prophète Elie avait proclamé, face aux prophètes des cultes païens, que le Dieu d’Israël était le seul vrai Dieu.  Dans l’adoration de ce Dieu unique, à laquelle ils consacrent leur vie, les contemplatifs n’ont pas de meilleur modèle que l’humble Vierge qui méditait sans cesse le mystère de son Fils, pour communier toujours mieux à son Esprit.

Antienne  d’ouverture : Ps 16, 15

Je veux paraître devant toi, Seigneur, et me rassasier de ta présence.

 

Prière  d’ouverture :

Dieu qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu’ils puissent reprendre le bon chemin, donne à tous ceux qui se déclarent chrétiens de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur. Par Jésus Christ.

 

1ère lecture : Is 26, 7-9.12.16-19

Il est droit, le chemin du juste ; toi qui es droit, tu aplanis le sentier du juste. Oui, sur le chemin de tes jugements, Seigneur, nous t’espérons. Dire ton nom, faire mémoire de toi, c’est le désir de l’âme.Mon âme, la nuit, te désire, et mon esprit, au fond de moi, te guette dès l’aurore. Quand s’exercent tes  jugements sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice. Seigneur, tu nous assures la paix : dans toutes nos œuvres, toi-même agis pour nous. Seigneur, dans la détresse on a recours à toi ; quand tu envoies un châtiment, on s’efforce de le conjurer. Nous étions devant toi, Seigneur, comme la  femme enceinte sur le point d’enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs. Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais nous n’avons enfanté que du vent : nous n’apportons pas le salut à la terre, nul habitant du monde ne vient à la vie. Tes morts revivront, leurs cadavres se lèveront. Ils se réveilleront, crieront de joie, ceux qui demeurent dans la poussière, car ta rosée, Seigneur, est rosée de lumière, et le pays des ombres redonnera la vie.

 

Psaume : 101 (102), 13-15, 16-18, 19-21

R/ Du ciel, le Seigneur regarde la terre.

  1. Toi, Seigneur, tu es là pour toujours ; d’âge en âge on fera mémoire de toi. Toi, tu montreras ta tendresse pour Sion ; il est temps de la prendre en pitié : l’heure est venue. Tes serviteurs ont pitié de ses ruines, ils aiment jusqu’à sa poussière.
  2. Les nations craindront le nom du Seigneur, et tous les rois de la terre, sa gloire : quand le Seigneur rebâtira Sion, quand il apparaîtra dans sa gloire, il se tournera vers la prière du spolié, il n’aura pas méprisé sa prière.
  3. Que cela soit écrit pour l’âge à venir, et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu : « Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ; du ciel, il regarde la terre pour entendre la plainte des captifs et libérer ceux qui devaient mourir. »

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, dit le Seigneur, et moi, je vous procurerai le repos. Alléluia. (Mt 11, 28)

 

Evangile : Mt 11, 28-30

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.  Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Regarde, Seigneur, les dons de ton Église en prière. Accorde à tes fidèles qui vont les recevoir la grâce d’une sainteté plus grande. Par Jésus.

 

Antienne  de  communion Ps 83, 5

Heureux ceux qui approchent de ton autel, Seigneur. Heureux les habitants de ta maison, ils peuvent toujours te louer, mon Roi, mon Dieu!

 

Prière  après  la  communion :

Nourris de ton eucharistie, nous te supplions, Seigneur. Chaque fois que nous célébrons ce mystère, fais grandir en nous ton oeuvre de salut. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer