Vendredi 07 Aout 2020

VERT / ROUGE / BLANC

Saint Sixte II, pape, et ses compagnons, martyrs

Elu pape en 257, Sixte célébrait la liturgie au cimetière de Calliste, le 6 août 258, quand il fut arrêté et décapité sur place, avec quatre de ses diacres. Trois autres diacres, dont Laurent (10 août), furent victimes de la même persécution de Valérien.

Saint Gaétan, prêtre

Natif de Vicence, en Vénétie, et ordonné prêtre à trente-six ans, Gaétan (1480-1547) était timide. Cela ne l’empêcha pas de se dépenser au service des orphelins, des incurables et des prisonniers, dans l’ « Association du Divin Amour ». Il fonda à Rome la Congrégation des clercs réguliers qu’on appela Théatins, en raison du rôle joué dans la fondation par l’évêque de Chieti (en latin ‘’Theate’’), Jean-Pierre Caraffa, le futur Paul IV. Gaétan exigeait de ses religieux la pauvreté absolue et refusait tout revenu.

Sainte Julienne du Mont-Cornillon, vierge (en Belgique)

Religieuse au Mont-Cornillon, près de Liège, Julienne (1192-1258) reçut des révélations qui l’incitèrent, malgré son humilité, à travailler à l’institution d’une fête en l’honneur du Saint-Sacrement. Célébrée en 1229 à Liège sur l’initiative de l’évêque, la fête fut étendue à tout l’Occident par le pape Urbain IV en 1264, après la mort de la sainte, à Fosses, où elle s’est retirée.

Antienne  d’ouverture : Ps 69, 2. 6

Viens me délivrer, Seigneur, Dieu, viens vite à mon secours. Tu es mon aide et mon libérateur, Seigneur, ne tarde pas.

Prière  d’ouverture :

Assiste tes enfants, Seigneur, et montre à ceux qui t’implorent ton inépuisable bonté. C’est leur fierté de t’avoir pour Créateur et Providence, restaure pour eux ta création, et l’ayant renouvelée, protège-la. Par Jésus Christ.

Lectures de la messe

Première lecture (Na  2, 1.3 ; 3, 1-3.6-7)

Voici sur les montagnes les pas du messager qui annonce la paix. Célèbre tes fêtes, ô Juda, accomplis tes vœux, car le Mauvais ne recommencera plus à passer sur toi : il a été entièrement anéanti. Le Seigneur revient. Avec lui, la splendeur de Jacob comme celle d’Israël, alors que les pillards les avaient pillés et avaient ravagé leurs vignobles. Malheur à la ville sanguinaire toute de mensonge, pleine de rapines, et qui ne lâche jamais sa proie. Écoutez ! Claquements des fouets, fracas des roues, galop des chevaux, roulement des chars ! Cavaliers qui chargent, épées qui flamboient, lances qui étincellent ! Innombrables blessés, accumulation de morts, cadavres à perte de vue ! On bute sur les cadavres ! Je vais jeter sur toi des choses horribles, te déshonorer, te donner en spectacle. Tous ceux qui te verront s’enfuiront en disant : « Ninive est dévastée ! Qui la plaindra ? » Où donc te trouver des consolateurs ? – Parole du Seigneur.

Cantique (Dt 32, 35cd-36ab, 39abcd, 41)

R/ C’est moi qui fais mourir et vivre. (Dt 32, 39c)

« Oui, proche est le jour de leur ruine, imminent, le sort qui les attend. » Car le Seigneur fera justice à son peuple, il prendra en pitié ses serviteurs.

« Voyez-le, maintenant, c’est moi, et moi seul ; pas d’autre dieu que moi ; c’est moi qui fais mourir et vivre, si j’ai frappé, c’est moi qui guéris.

« Si j’aiguise l’éclair de mon épée, si ma main brandit le jugement, je tournerai la vengeance contre mes rivaux, je réglerai leur compte à mes adversaires. »

 

Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,
car le royaume des Cieux est à eux !
Alléluia. (Mt 5, 10)

Évangile (Mt 16, 24-28)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir dans son Règne. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Prière  sur  les  offrandes :

Dans ta bonté, Seigneur, sanctifie ces dons. Accepte le sacrifice spirituel de cette eucharistie, et fais de nous-mêmes une éternelle offrande à ta gloire. Par Jésus.

Antienne  de  communion: Sg 16, 20

Tu nous donnes, Seigneur, la vraie manne, ce pain venu du ciel qui comble tous les désirs.

Prière  après  la  communion :

Seigneur, entoure d’une constante protection ceux que tu as renouvelés par le pain du ciel. Puisque tu ne cesses de les réconforter, rends-les dignes de l’éternel salut. Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer