Samedi 22 Aout 2020

BLANC

Sainte Vierge Marie Reine

De quelle royauté est-il question dans ce titre que l’Eglise donne à Marie pour la chanter et l’invoquer ? De celle qui convient à la Mère du Seigneur et Sauveur du monde, Jésus ; de la royauté qu’elle exerce sur les cœurs, comme son Fils, en les attirant par son amour, en les éclairant par son exemple, en les soutenant par sa prière. La couronne de Marie n’a rien de commun avec celles qui symbolisent la puissance et la gloire de ce monde ; elle est faite de tous les élus qui auront été dociles à son influence maternelle, dans leur foi à la parole de Jésus, leur donnant sa Mère pour mère, au moment où il mourait par amour pour eux.

Antienne  d’ouverture : Ps 83, 10-11

Dieu, notre bouclier, regarde: vois le visage de ton Christ. Un jour passé dans ta maison en vaut pour moi plus que mille.

Prière  d’ouverture :

Pour ceux qui t’aiment, Seigneur, tu as préparé des biens que l’œil ne peut voir. Répands en nos coeurs la ferveur de ta charité, afin que t’aimant en toute chose et par-dessus tout, nous obtenions de toi l’héritage promis qui surpasse tout désir. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Ez 43, 1-7a

L’homme me conduisit vers la porte, celle qui fait face à l’orient ; et voici que la gloire du Dieu d’Israël arrivait de l’orient. Le bruit qu’elle faisait ressemblait au bruit des grandes eaux, et la terre resplendissait de cette gloire. Cette vision ressemblait à celle que j’avais eue lorsque le Seigneur était venu détruire la ville ; elle ressemblait aussi à la vision que j’avais eue quand j’étais au bord du fleuve Kebar. Alors je tombai face contre terre. La gloire du Seigneur entra dans la Maison par la porte qui  fait face à l’orient. L’esprit m’enleva et me transporta dans la cour intérieure : voici que la gloire du Seigneur remplissait la Maison. Et j’entendis une voix qui venait de la Maison, tandis que l’homme se tenait près de moi. Cette voix me disait : « Fils d’homme, c’est ici le lieu de mon trône, le lieu sur lequel je pose les pieds, et là je demeurerai au milieu des fils d’Israël, pour toujours. »

 

Psaume : 84 (85), 9ab-10, 11-12, 13-14

R/ La gloire du Seigneur habitera notre terre.

  1. J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ? Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles. Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre.
  2. Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ; la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice.
  3. Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit. La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin.

 

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux ; vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Alléluia. (cf. Mt 23, 9b.10b)

 

Evangile : Mt 23, 1-12

En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

 

Prière  sur  les  offrandes :

Accepte, Seigneur notre Dieu, ce que nous présentons pour cette eucharistie où s’accomplit un admirable échange. En offrant ce que tu nous as donné, puissions-nous te recevoir toi-même. Par Jésus.

Antienne  de  communion : Ps 129, 7

Auprès du Seigneur est la grâce, l’abondance du rachat.

 

Prière  après  la  communion :

Par cette eucharistie, Seigneur, tu nous as unis davantage au Christ, et nous te supplions encore. Accorde-nous de lui ressembler sur la terre et de partager sa gloire dans le ciel. Lui qui.

Vous pouvez aussi aimer