Lundi 24 Aout 2020

ROUGE

Saint Barthélemy, apôtre

Dans la liste des Douze figurant dans les trois évangiles synoptiques, Barthélemy prend place après Philippe. L’évangile de Jean ne donne pas cette liste, mais il transmet telle parole ou telle intervention de certains Apôtres, ce qui permet d’entrevoir leur personnalité ; c’est le cas pour André, Philippe, Thomas et Jude. C’est aussi le cas pour Barthélemy, si ce nom qui veut dire ‘’fils de Tholomée’’, s’applique à l’ami de Philippe, que Jean appelle Nathanaël. Ce Nathanaël, né à Cana (Jn 21,2), s’en tient aux idées reçues ; il ne cèdera pas à la séduction exercée sur Philippe par un obscur Galiléen, Jésus.  Mais cet inconnu lui montre qu’il connaît les secrets de son cœur ; dès lors, Nathanaël se laisse vaincre par la vérité : Jésus est l’envoyé de Dieu, qu’il attendait et qu’il suivra. Comme Thomas, Barthélemy –Nathanaël est un témoin sûr.

Antienne  d’ouverture :

Dans son Eglise, le Seigneur a donné la parole à l’évêque saint Augustin ; il l’a rempli de l’esprit de sagesse et d’intelligence, il l’a revêtu de gloire.

 

Prière  d’ouverture

Renouvelle, Seigneur, dans ton Église l’Esprit dont tu as comblé l’évêque saint Augustin ; Pour que, remplis de ce même Esprit, nous n’ayons soif que de toi, source de la vraie sagesse, et ne cherchions que toi, auteur de l’éternel amour.

Lectures de la messe

Première lecture (Ap 21, 9b-14)

Moi, Jean, j’ai vu un ange qui me disait : « Viens, je te montrerai la Femme, l’Épouse de l’Agneau. » En esprit, il m’emporta sur une grande et haute montagne ; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu : elle avait en elle la gloire de Dieu ; son éclat était celui d’une pierre très précieuse, comme le jaspe cristallin. Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes et, sur ces portes, douze anges ; des noms y étaient inscrits : ceux des douze tribus des fils d’Israël. Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident. La muraille de la ville reposait sur douze fondations portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau. – Parole du Seigneur.

Psaume (Ps  144 (145), 10-11, 12-13ab, 17-18)

R/ Que tes fidèles, Seigneur,
disent la gloire de ton règne.
(cf. Ps 144, 12)

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits. Ils annonceront aux hommes tes exploits, la gloire et l’éclat de ton règne : ton règne, un règne éternel, ton empire, pour les âges des âges. Le Seigneur est juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu’il fait. Il est proche de ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent en vérité.

Alléluia. Alléluia.
Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël !
Alléluia. (Jn 1, 49b)

Évangile (Jn 1, 45-51)

En ce temps-là, Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Prière  sur  les  offrandes :

En célébrant le mémorial de notre salut, nous te supplions, Seigneur : que le sacrement de ton amour soit pour nous le signe de notre unité et le lien de la charité. Par Jésus Christ.

Antienne  De  communion : Ps 103, 13-15

« Vous n’avez qu’un seul Maître, le Christ ; vous êtes tous frères »

Prière  après  la  communion :

Que la participation à la table du Christ nous sanctifie Seigneur ; afin que, membres de son corps, nous devenions vraiment ce que nous avons reçu. Par Jésus

Vous pouvez aussi aimer