Jeudi 15 Octobre 2020

BLANC

Sainte Thérèse d’Avila, vierge et docteur de l’Eglise

La première femme à recevoir le titre de docteur de l’Eglise (1970) est une mystique castillane dont les écrit tracent un chemin sûr à ceux qui veulent progresser dans la prière et la perfection chrétienne. En livrant les secrets de son expérience faite d’un amour ardent, allié à un profond équilibre, Thérèse  (1515-1582) révélait aussi où elle trouva la force de réformer le Carmel. Elle était à dix-huit ans au Carmel d’Avila, sa ville natale,. Au bout de vingt-sept ans, la grâce fait d’elle une âme qui veut ‘’ou souffrir ou mourir’’ pour Jésus. Sous son impulsion, les fondations de Carmels réformés se multiplient. Son énergie et son charme, au service de sa foi, triomphent des oppositions à son action de réformatrice, qui s’étend aussi aux Carmes, avec l’aide de Jean de la Croix.

Antienne d’ouverture : Ps 129, 3-4

Si tu retiens les fautes, Seigneur, qui donc subsistera? Mais près de toi se trouve le pardon, Dieu fidèle.

Prière d’ouverture :

Nous t’en prions, Seigneur, que ta grâce nous devance et qu’elle nous accompagne toujours, pour nous rendre attentifs à faire le bien sans relâche. Par Jésus Christ.

Première lecture

« Il nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde » (Ep 1, 1-10)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Paul, apôtre du Christ Jésus
par la volonté de Dieu,
à ceux qui sont sanctifiés et habitent Éphèse,
ceux qui croient au Christ Jésus.
À vous, la grâce et la paix
de la part de Dieu notre Père
et du Seigneur Jésus Christ.

Béni soit Dieu, le Père
de notre Seigneur Jésus Christ !
Il nous a bénis et comblés
des bénédictions de l’Esprit,
au ciel, dans le Christ.

Il nous a choisis, dans le Christ,
avant la fondation du monde,
pour que nous soyons saints, immaculés
devant lui, dans l’amour.

Il nous a prédestinés
à être, pour lui, des fils adoptifs
par Jésus, le Christ.

Ainsi l’a voulu sa bonté,
à la louange de gloire de sa grâce,
la grâce qu’il nous donne
dans le Fils bien-aimé.

En lui, par son sang,
nous avons la rédemption,
le pardon de nos fautes.

C’est la richesse de la grâce
que Dieu a fait déborder jusqu’à nous
en toute sagesse et intelligence.

Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté,
selon que sa bonté l’avait prévu dans le Christ :

pour mener les temps à leur plénitude,
récapituler toutes choses dans le Christ,
celles du ciel et celles de la terre.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4, 5-6)

R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (cf. Ps 97, 2a)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

 

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

 

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

 

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur.
Personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Alléluia. (Jn 14, 6)

Évangile

« Cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie » (Lc 11, 47-54)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait :
« Quel malheur pour vous,
parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes,
alors que vos pères les ont tués.
Ainsi vous témoignez
que vous approuvez les actes de vos pères,
puisque eux-mêmes ont tué les prophètes,
et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.
C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit :
Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ;
parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.
Ainsi cette génération devra rendre compte
du sang de tous les prophètes
qui a été versé depuis la fondation du monde,
depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie,
qui a péri entre l’autel et le sanctuaire.
Oui, je vous le déclare :
on en demandera compte à cette génération.
Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi,
parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ;
vous-mêmes n’êtes pas entrés,
et ceux qui voulaient entrer,
vous les en avez empêchés. »
Quand Jésus fut sorti de la maison,
les scribes et les pharisiens
commencèrent à s’acharner contre lui
et à le harceler de questions ;
ils lui tendaient des pièges pour traquer
la moindre de ses paroles.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Prière sur les offrandes :

Avec ces offrandes, Seigneur, reçois les prières de tes fidèles. Que cette liturgie célébrée avec amour nous fasse passer à la gloire du ciel. Par Jésus.

Antienne de communion  : Ps 33, 11

Le riche est dépourvu, affamé, mais, à la table du Seigneur, celui qui cherche Dieu ne manque de rien.

Prière après la communion :

Dieu souverain, nous te le demandons humblement: Rends-nous participants de la nature divine, puisque tu nous as fait communier au corps et au sang du Christ. Lui qui.

Vous pouvez aussi aimer