Mercredi 16 Decembre 2020

VIOLET

Saint Adélaïde ou Alice

Sa force de caractère et sa bonté, puisées dans sa foi, lui furent d’un grand secours pour assumer ses fonctions, à la fois, de reine d’Italie et de reine d’Allemagne. Elle les assuma avec toutes les vertus chrétiennes. Elle passa les trois dernières années de sa vie à promouvoir le bien de l’Eglise et des pauvres. Elle mourut en 999.

Antienne d’ouverture Ph 4, 4. 5

Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche.

Prière d’ouverture

Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils; Dirige notre joie vers la joie d’un si grand mystère: pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau. Par Jésus Christ.

Première lecture

« Cieux, distillez d’en haut votre rosée » (Is 45, 6b-8.18.21b-25)

Lecture du livre du prophète Isaïe

« Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre :
je façonne la lumière et je crée les ténèbres,
je fais la paix et je crée le malheur.
C’est moi, le Seigneur, qui fais tout cela.
Cieux, distillez d’en haut votre rosée,
que, des nuages, pleuve la justice,
que la terre s’ouvre, produise le salut,
et qu’alors germe aussi la justice.
Moi, le Seigneur, je crée tout cela. »

Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux,
lui, le Dieu qui fit la terre et la façonna,
lui qui l’affermit,
qui l’a créée, non pas comme un lieu vide,
mais qui l’a façonnée pour être habitée :
« Je suis le Seigneur :
il n’en est pas d’autre !
N’est-ce pas moi, le Seigneur ?
Hors moi, pas de Dieu ;
de Dieu juste et sauveur,
pas d’autre que moi !
Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés,
tous les lointains de la terre !
Oui, je suis Dieu : il n’en est pas d’autre !
Je le jure par moi-même !
De ma bouche sort la justice,
la parole irrévocable.
Devant moi, tout genou fléchira,
toute langue en fera le serment :
Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi –
la justice et la force ! »

Jusqu’à lui viendront, couverts de honte,
tous ceux qui s’enflammaient contre lui.
Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et louange,
toute la descendance d’Israël.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 84 (85), 9ab.10, 11-12, 13-14)

R/ Ciel, répands ta rosée !
Nuées, faites pleuvoir le juste !
(cf. Is 45, 8 (Vg))

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles.
Son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Alléluia, Alléluia.
Élève la voix, toi qui portes la Bonne Nouvelle !
Voici le Seigneur Dieu : il vient avec puissance.
Alléluia. (cf. Is 40, 9-10)

Évangile

« Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu » (Lc 7, 18b-23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jean le Baptiste appela deux de ses disciples
et les envoya demander au Seigneur :
« Es-tu celui qui doit venir,
ou devons-nous en attendre un autre ? »
Arrivés près de Jésus, ils lui dirent :
« Jean le Baptiste nous a envoyés te demander :
Es-tu celui qui doit venir,
ou devons-nous en attendre un autre ? »

À cette heure-là,
Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies,
de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés,
et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir.
Puis il répondit aux envoyés :
« Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu :
les aveugles retrouvent la vue,
les boiteux marchent,
les lépreux sont purifiés,
les sourds entendent,
les morts ressuscitent,
les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.
Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! »

Prière sur les offrandes

Permets, Seigneur, que le sacrifice de nos eucharisties te soit toujours offert dans ton Église, Pour accomplir le sacrement que tu nous as donné et pour réaliser la merveille de notre salut. Par Jésus.

Antienne de communion : Is 35, 4

Dites aux esprits abattus: Prenez courage, ne craignez pas; voici notre Dieu qui vient: il vient nous sauver.

Prière après la communion

Seigneur notre Dieu, nous attendons de ta miséricorde Que cette nourriture prise à ton autel nous empêche de céder à nos penchants mauvais et nous prépare aux fêtes qui approchent.
Par Jésus.

Vous pouvez aussi aimer