Jeudi 17 Decembre 2020

VIOLET

Sainte Yolande

Lors d’un voyage au Luxembourg, elle entra dans le monastère des Dominicaines, contre le gré de sa mère qui s’efforça brutalement de la trainer hors de l’Eglise. Après plusieurs années de refus, sa mère dut consentir à son projet de vie. Elle revint donc au monastère de Marienthal où, élue prieure, elle fut pendant vingt-cinq ans le modèle de toute la communauté.

Antienne d’ouverture : Is 49, 13

Le ciel se réjouit, le monde est en fête, car le Seigneur vient ; il va prendre en pitié les pauvres de son peuple.

 

Prière d’ouverture

Dieu, créateur et rédempteur des hommes, tu as voulu que ton Verbe éternel prenne chair dans le sein de la Vierge; sois favorable à notre prière : que ton Fils unique qui s’est fait l’un de nous, nous donne part à sa vie divine. Lui qui règne.

 

1ère lecture : Gn 49, 1-2.8-10

En ces jours-là, Jacob appela ses fils : «Je veux vous dévoiler ce qui vous arrivera dans les temps à venir. Rassemblez-vous, écoutez, fils d’Israël, écoutez votre père Jacob. Juda, tes frères te rendront hommage, ta main fera plier la nuque de tes ennemis et les fils de ton père s’inclineront devant toi. Juda mon fils est un jeune lion ; il est revenu de la chasse ; il s’est accroupi, il s’est couché comme un lion ; ce fauve, qui le fera lever ? La royauté n’échappera point à Juda, ni le commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. »

 

Psaume : 71, 1-2, 3-4, 7-8, 17

R/ En ce jours-là fleurira la justice, grande paix jusqu ’à la fin des temps

  1. Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice. Qu’il gouverne ton peuple avec justice, qu’il fasse droit aux malheureux !
  2. Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.
  3. Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, lui seul fait des merveilles ! Béni soit à jamais son nom glorieux, toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen !

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Viens, Sagesse du Très-Haut ! Toi qui régis l’univers avec force et douceur, enseigne-nous le chemin de vérité. Alléluia.

 

Evangile : Mt 1, 1-17

Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham : Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias,   engendra Salomon, Salomon engendra Roboam,  Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères  à l’époque de l’exil à Babylone. Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie). Le nombre total des générations est donc : quatorze d’Abraham jusqu’à David, quatorze de David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze de l’exil à Babylone jusqu’au Christ.

Prière sur les offrandes

Sanctifie, Seigneur, les présents de ton Eglise, et donne-nous dans cette eucharistie le pain du ciel qui refera nos forces. Par Jésus

 

Antienne de la Communion : cf. Ag 2, 8

Il vient, celui que tous les peuples attendent ; la maison du Seigneur va se remplir de gloire

 

Prière après la communion

Dans cette communion, Dieu tout-puissant, tu as apaisé notre faim, mais nous te supplions encore : Entretiens en nous le désir de brûler au feu de ton Esprit pour briller comme de vives lumières lorsque ton Fils viendra. Lui qui.

Vous pouvez aussi aimer