MARDI 12 JANVIER

Sainte Tatiana de Rome

Fille d’un consul romain et dénoncée comme chrétienne sous le règne de l’empereur Sévère Alexandre, elle fut condamnée à être suspendue à une potence, le corps labouré et mis à nu avec des peignes de fer. Les bourreaux l’outragèrent en lui tondant la chevelure et la décapitèrent finalement.

Vert

Antienne d’ouverture : Mt 3, 16-17

Portons notre regard vers l’homme à qui le ciel est donné pour trône; la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix : « Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».

 

Prière d’ouverture

Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté. Donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : Hébreux 2, 5-12

Ce n’est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir, dont nous parlons. Un psaume l’atteste en disant : Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? Tu l’as abaissé un peu au-dessous des anges, tu l’as couronné de gloire et d’honneur; tu as mis sous ses pieds toutes choses. Quand Dieu lui a tout soumis, il n’a rien exclu de cette soumission. Maintenant, nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis ; mais Jésus, qui a été abaissé un peu au-dessous des anges, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l’expérience de la mort, c’est, par grâce de Dieu, au profit de tous. Celui pour qui et par qui tout existe voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire; c’est pourquoi il convenait qu’il mène à sa perfection, par des souffrances, celui qui est à l’origine de leur salut. Car celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés, doivent tous avoir même origine ; pour cette raison, Jésus n’a pas honte de les appeler ses frères, quand il dit: Je proclamerai ton nom devant mes frères, je te chanterai en pleine assemblée.

 

Psaume : 8 :2.5-9

R/ Tu l’établis sur les œuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds (Ps 8,7)

 

1.  Ô Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par toute la terre! Jusqu’aux cieux, ta splendeur est chantée qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ?

2.  Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur ; tu l’établis sur les œuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds :

3. Les troupeaux de bœufs et de brebis, et même les bêtes sauvages, Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, tout ce qui va son chemin dans les eaux.

 

Acclamation

Alléluia Alléluia. « Rejetez tout ce qui est sordide et tout débordement de méchanceté, accueillez dans la douceur la Parole semée en vous ; c’est elle qui peut sauver vos âmes. » Alléluia Alléluia. (Jc 1, 21)

 

Évangile : Marc 1, 21-28

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es: tu es le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi! Sors de cet homme. » L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

 

Père sur les offrandes

Daigne accepter, Seigneur, l’offrande de ton peuple : Qu’elle contribue à le sanctifier et lui obtienne ce qu’il demande avec confiance. Par Jésus.

 

Antienne de la communion : Ps 35, 10 

De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

 

Prière après la communion

Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant : Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

.

 

 

 

Méditation

En imposant silence à ces esprits impurs sur la révélation de son identité, Jésus nous enseigne dans cet évangile que la gestion de la Parole est une véritable école de spiritualité. Révéler l’identité d’une personne n’a pas toujours pour finalité vouloir du bien de cette personne. Voilà pourquoi, il est parfois nécessaire d’imposer silence à toutes ces paroles qui frisent avec un certain culte de la personnalité. Le plus important pour l’être chrétien c’est d’agir en conformité avec la Parole de Dieu et d’être signe de sa sainteté. Plusieurs fidèles aujourd’hui se trouvent aveuglés par le piège des paroles révélatrices de leurs identités sans toutefois y correspondre. Toute parole qui dit la vérité de notre être devra poser des actions qui lui sont cohérentes.

Vous pouvez aussi aimer