MERCREDI 20 JANVIER

Saint Fabien, pape et martyr

Saint Sébastien Bx Iwene Tansi

L’Église ancienne connaissait des ascensions brusques du laïcat à un ordre élevé de la hiérarchie : ce fut le cas de Fabien qui, de laïc, fut élu pape en 236. A la charge de successeur de Pierre il ajouta l’honneur du martyre : il témoigna victorieusement pour le Christ lors de la persécution de Dèce en 250.

Vert / Rouge / Blanc

Antienne d’ouverture : Ps 65, 4

Que toute la terre se prosterne devant toi : Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière d’ouverture

Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l’univers du ciel et de la terre: Exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix. Par Jésus Christ.

 

Première lecture : He 7, 1-3.15-17

Frères, Melkisédek était roi de Salem, prêtre du Dieu très- haut; il vint à la rencontre d’Abraham quand celui- ci rentrait de son expédition contre les rois ; il le bénit, et Abraham lui remit le dixième de tout ce qu’il avait pris. D’abord, Melkisédek porte un nom qui veut dire « roi de justice» ; ensuite, il est roi de Salem, c’est- à- dire roi « de paix», et à son sujet on ne parle ni de père ni de mère, ni d’ancêtres, ni d’un commencement d’existence ni d’une fin de vie ; cela le fait ressembler au Fils de Dieu : il demeure prêtre pour toujours. Les choses sont encore beaucoup plus claires si un autre prêtre se lève à la ressemblance de Melkisédek et devient prêtre, non pas selon une exigence légale de filiation humaine, mais par la puissance d’une vie indestructible. Car voici le témoignage de l’Écriture : Toi, tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek.

 

Psaume : 109 (110), 1, 2, 3, 4

R/ Tu es prêtre à jamais selon l’ordre de Melkisédek. (cf. 109, 4)

1. Oracle du Seigneur à mon Seigneur : « Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. »

2.   De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force : « Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »

3.   Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté: « Comme la rosée qui naît de l’aurore, je t’ai engendré.»

4.  Le Seigneur l’a juré dans un serment irrévocable : « Tu es prêtre à jamais selon l’ordre du roi Melkisédek. »

 

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Jésus proclamait l’Évangile du Royaume et guérissait toute infirmité dans le peuple. Alléluia. (cf. Mt 4, 23)

 

Évangile : Marc 3, 1-6

En ce temps-là, Jésus entra de nouveau dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. » Et s’adressant aux autres : « Est- il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme: «Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus,

 

Prière sur les offrandes

Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ; Car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial, c’est l’œuvre de notre Rédemption qui s’accomplit. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 22, 5

Pour moi, Seigneur, tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.

 

Prière après la communion

Pénètre-nous, Seigneur, de ton esprit de charité, Afin que soient unis par ton amour ceux que tu as nourris d’un même pain. Par Jésus.

 

       

Méditation

En demandant à l’homme dont la main était atrophiée de se lever et de venir au milieu, en lui demandant d’étendre sa main, Jésus veut inviter toute personne souffrante à ne pas avoir honte de son infirmité.  Devant le médecin par excellence, il n’y a pas de place pour les gènes, les hontes ou autres sentiments du même genre. Jésus nous demande à nous aussi de nous tenir en sa présence, d’avoir le courage d’étendre les parties infirmes de notre être en lui faisant totalement confiance. Lui, se charge de tous nos manquements. Toutes les situations de maladie ou d’humiliation qui tendent à occulter en nous la joie de vivre sont appelées à être présentées au Seigneur afin qu’il nous donne les consolations dont nous avons besoin.

Vous pouvez aussi aimer