Mardi 22 janvier 2019

Saint Vincent Pallotti

(1795-1850)

Saint Vincent Pallotti (1795-1850). Prêtre italien fondateur de l’Œuvre de l’Apostolat Catholique devenue Union de l’Apostolat Catholique où est incluse la Société de l’Apostolat Catholique (Pallotins, dont les membres sont les fondateurs de l’Église Catholique au Cameroun dès 1890).

 

Vert/Rouge

ntienne d’ouverture : Ps 65, 4

     Que toute la terre se prosterne devant toi : Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.

 

Prière d’ouverture

     Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l’univers du ciel et de la terre: Exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix. Par Jésus Christ.

 

Première lecture :Hébreux 6, 10-20

     Frères, Dieu n’est pas injuste: il n’oublie pas votre action ni l’amour que vous avez manifesté à son égard, en vous mettant au service des fidèles et en vous y tenant. Notre désir est que chacun d’entre vous manifeste le même empressement jusqu’à la fin, pour que votre espérance se réalise pleinement; ne devenez pas paresseux, imitez plutôt ceux qui, par la foi et la persévérance, obtiennent l’héritage promis. Quand Dieu fit la promesse à Abraham, comme il ne pouvait prêter serment par quelqu’un de plus grand que lui, il prêta serment par lui- même, et il dit : Je te comblerai de bénédictions et je multiplierai ta descendance. Et ainsi, par sa persévérance, Abraham a obtenu ce que Dieu lui avait promis. Les hommes prêtent serment par un plus grand qu’eux, et le serment est entre eux une garantie qui met fin à toute discussion ; Dieu a donc pris le moyen du serment quand il a voulu montrer aux héritiers de la promesse, de manière encore plus claire, que sa décision était irrévocable. Dieu s’est ainsi engagé doublement de façon irrévocable, et il est impossible que Dieu ait menti. Cela nous encourage fortement, nous qui avons cherché refuge dans l’espérance qui nous était proposée et que nous avons saisie. Cette espérance, nous la tenons comme une ancre sûre et solide pour l’âme; elle entre au-delà du rideau, dans le Sanctuaire où Jésus est entré pour nous en précurseur, lui qui est devenu grand prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité.

 

Psaume 110 (111), 1-2, 4-5, 9.10c

R/ Le Seigneur garde toujours mémoire de son alliance.

 

1. De tout cœur je rendrai grâce au Seigneur dans l’assemblée, parmi les justes. Grandes sont les œuvres du Seigneur ; tous ceux qui les aiment s’en instruisent.

 

2. De ses merveilles il a laissé un mémorial ; le Seigneur est tendresse et pitié. Il a donné des vivres à ses fidèles, gardant toujours mémoire de son alliance.

 

3. Il apporte la délivrance à son peuple; son alliance est promulguée pour toujours : saint et redoutable est son nom. À jamais se maintiendra sa louange. 

 

Acclamation

     Alléluia. Alléluia. Que le Père de notre Seigneur Jésus Christ ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur, pour que nous percevions l’espérance que donne son appel. Alléluia.(cf. Ep 1, 17-18)

 

Évangile : Mc 2, 23-28

     Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis.» Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ? Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. » Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat. Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

 

Prière sur les offrandes

     Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ; Car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial, c’est l’œuvre de notre Rédemption qui s’accomplit. Par Jésus.

 

Antienne de communion : Ps 22, 5

     Pour moi, Seigneur, tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.

 

Prière après la communion

     Pénètre-nous, Seigneur, de ton esprit de charité, Afin que soient unis par ton amour ceux que tu as nourris d’un même pain. Par Jésus.

 

 

MÉDITATION

                  Face aux Pharisiens scandalisés par l’attitude de ses disciples qui bravent la loi Sabbatique, Jésus montre que dans des situations extrêmes, la dérogation d’une loi, quelle qu’elle soit, ne saurait conduire nécessairement à une condamnation. En affirmant que le Sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le Sabbat, Jésus redonne au Sabbat son sens véritable: la libération de l’homme. Tout en reconnaissant la sainteté du Sabbat, Jésus l’extirpe du carcan rigoriste et légaliste dans lequel l’avaient enfermé les Pharisiens. Le précepte du repos sabbatique ne saurait être subordonné à un besoin vital, car le bien de la personne doit être au fondement de toute loi. Dans le cas contraire, cette loi devient liberticide ou oppressive. S’il est légitime et important d’avoir un grand amour pour la Loi, c’est encore mieux de vivre de la Loi d’Amour.

Vous pouvez aussi aimer