Sunday 14th April

3rd Sunday of Easter Year B

Psalter: Week  3

Saint Lydwine

White

Entrance Antiphon: Cf. Ps 65: 1-2          

Cry out with joy to God, all the earth; O sing to the glory of his name. O render him glorious praise, alleluia.

Collect    

May your people exult for ever, O God, in renewed youthfulness of spirit, so that, rejoicing now in the restored glory of our adoption, we may look forward in confident hope to the rejoicing of the day of resurrection. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

First reading: Acts 3:13-15,17-19

Peter said to the people: ‘You are Israelites, and it is the God of Abraham, Isaac and Jacob, the God of our ancestors, who has glorified his servant Jesus, the same Jesus you handed over and then disowned in the presence of Pilate after Pilate had decided to release him. It was you who accused the Holy One, the Just One, you who demanded the reprieve of a murderer while you killed the prince of life. God, however, raised him from the dead, and to that fact we are the witnesses.

  ‘Now I know, brothers, that neither you nor your leaders had any idea what you were really doing; this was the way God carried out what he had foretold, when he said through all his prophets that his Christ would suffer. Now you must repent and turn to God, so that your sins may be wiped out.’

Responsorial Psalm: Psalm 4:2,4,7,9       

R/ Lift up the light of your face on us, O Lord.

When I call, answer me, O God of justice; from anguish you released me, have mercy and hear me!

It is the Lord who grants favours to those whom he loves; the Lord hears me whenever I call him.

‘What can bring us happiness?’ many say. Lift up the light of your face on us, O Lord.

I will lie down in peace and sleep comes at once for you alone, Lord, make me dwell in safety.

Second reading: 1 John 2:1-5               

I am writing this, my children, to stop you sinning; but if anyone should sin, we have our advocate with the Father, Jesus Christ, who is just; he is the sacrifice that takes our sins away, and not only ours, but the whole world’s. We can be sure that we know God only by keeping his commandments. Anyone who says, ‘I know him’, and does not keep his commandments, is a liar, refusing to admit the truth. But when anyone does obey what he has said, God’s love comes to perfection in him.

Gospel Acclamation: cf.Lk24:32            

Alleluia, alleluia! Lord Jesus, explain the Scriptures to us. Make our hearts burn within us as you talk to us. Alleluia!

Gospel: Luke 24:35-48            

The disciples told their story of what had happened on the road and how they had recognised Jesus at the breaking of bread. They were still talking about all this when Jesus himself stood among them and said to them, ‘Peace be with you!’ In a state of alarm and fright, they thought they were seeing a ghost. But he said, ‘Why are you so agitated, and why are these doubts rising in your hearts? Look at my hands and feet; yes, it is I indeed. Touch me and see for yourselves; a ghost has no flesh and bones as you can see I have.’ And as he said this he showed them his hands and feet. Their joy was so great that they still could not believe it, and they stood there dumbfounded; so he said to them, ‘Have you anything here to eat?’ And they offered him a piece of grilled fish, which he took and ate before their eyes. Then he told them, ‘This is what I meant when I said, while I was still with you, that everything written about me in the Law of Moses, in the Prophets and in the Psalms has to be fulfilled.’ He then opened their minds to understand the scriptures, and he said to them, ‘So you see how it is written that the Christ would suffer and on the third day rise from the dead, and that, in his name, repentance for the forgiveness of sins would be preached to all the nations, beginning from Jerusalem. You are witnesses to this.’

Prayer over the Offerings        

Receive, O Lord, we pray, these offerings of your exultant Church, and, as you have given her cause for such great gladness, grant also that the gifts we bring may bear fruit in perpetual happiness. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon: Lk 24: 35           

The disciples recognized the Lord Jesus in the breaking of the bread, alleluia.

Prayer after Communion        

Look with kindness upon your people, O Lord, and grant, we pray, that those you were pleased to renew by eternal mysteries may attain in their flesh the incorruptible glory of the resurrection. Through Christ our Lord.

Meditation

The Emmaus disciples recount their encounter with the Risen One and how they recognised him while sharing bread with the rest of their companions, the community, when Jesus arrives again, greeting them and promising them PEACE. The disciples were consequently troubled and perplexed by Jesus’ terrible death and «rumoured» resurrection. His gift, which overcame all of these difficulties, was PEACE. Peace dispels doubt and drives anxiety away. Today, Jesus offers us this serenity: the peace that knows no boundaries, the joy that knows no fear. A person who has found inner peace has already risen with Christ. The previous doubts and worries vanish because Jesus «opened their minds» so they could grasp the Scriptures and how much they knew about Him. So, one by one, the Spirit of the Risen Jesus enlightens their companions’ brains and hearts and converts them – like Peter – into powerful witnesses of the Good News.

Dimanche 14 AVRIL

3ème Dimanche de

Pâques

Psautier iii

Saints Maxime, Tiburce

et Valérien

Antienne d´ouverture Cf. Ps 65, 1-2

Acclamez Dieu, toute la terre, chantez à la gloire de son nom, rendez-lui grace, louez-le,  alléluia.

Collecte

Garde à ton peuple sa joie,  Seigneur, toi qui refais ses forces et sa jeunesse; tu nous as rendu la dignité de fils de Dieu, affermis-nous dans l’espérance de la réssurection. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Actes 3, 13-15,17-19

En ces jours-là, devant le peuple, Pierre prit la parole : « Hommes d’Israël, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,

le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier. Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins. D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs.

Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait. Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés. »

Psaume 4, 2,4.7,9

R/ Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! ou : Alléluia ! (4, 7b)

Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière !

Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui. Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage !

Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance..

2ème lecture : 1 Jean 2:1-5

Mes petits enfants, je vous écris cela pour que vous évitiez le péché. Mais si l’un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste. C’est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement des nôtres, mais encore de ceux du monde entier.

Voici comment nous savons que nous le connaissons : si nous gardons ses commandements. Celui qui dit : « Je le connais », et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur : la vérité n’est pas en lui. Mais en celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu atteint vraiment la perfection.

Acclamation : cf. Lc 24:32

Alléluia. Alléluia. Seigneur Jésus, ouvre-nous les Écritures ! Que notre cœur devienne brûlant tandis que tu nous parles. Alléluia.

Évangile : Luc 24, 35-48

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain. Comme ils en parlaient encore,  lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit.

Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? »

Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux. Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : “Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet

dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.” » Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. À vous d’en être les témoins. »

Prière sur les offrandes

Accueille, Seigneur, lesdonsde ton Eglise en fete : tu es à l’origine d’un si grand bonheur, qu’il s’épanouisse en joie éternelle. Par Jésus.

Antienne de communion : Lc 24, 46-47

Il fallait que s’accomplit ce qui était annoncé par l’Ecriture : les souffrances du Messie, sa réssurection des morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son no, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, alléluia.

Prière après la communion

Regarde avec bonté, Seigneur, le peuple que tu as renové par tes sacrements ; accorde-nous de parvenir à la réssurection bienheureuse, toi qui nous as destinés à connaitre ta gloire; Par Jésus.

Méditation

Jésus, en venant dans ce monde, avait, comme dessein ultime de sa vie, le salut de toute l’humanité. Pour cette raison, il n’a pas seulement apporté aux hommes le salut par sa Passion, sa mort et sa Résurrection ; il a également veillé à faire connaître ce salut à tous les peuples, par l’intermédiaire de l’Église. Pour cela, dès le début de sa vie publique, il s’est choisi des disciples qui, en l’accompagnant, en vivant à ses côtés, et en suivant son exemple et ses enseignements, deviendraient des témoins authentiques auprès des nations du monde. Jésus leur apprit, en tout premier lieu, à se soumettre à la volonté du Père, à aimer la croix, et à se renier eux-mêmes (Matthieu 16.24-25) et il les consacra au salut des âmes (Jean 17.18-20). Aujourd’hui, tout chrétien est appelé à devenir un témoin authentique de Jésus, en revivant en son cœur le mystère pascal. Mais sa maturité chrétienne n’est complète que lorsqu’il se consacre généreusement à l’œuvre d’évangélisation et au salut de ses frères.

Saturday 13th April

Saint Martin I (- 655)

Pope, Martyr

White

He was born in Todi in Umbria and elected Pope in 649. He called a synod to combat the Monothelite heresy concerning the nature of Christ. He died on in 655.

Entrance Antiphon

O chosen people, proclaim the mighty works of him who called you out of darkness into his wonderful light, alleluia.

Collect

Set aside, O Lord, the bond of sentence written for us by the law of sin, which in the Paschal Mystery you cancelled through the Resurrection of Christ your Son. Who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, God, for ever and ever.

First reading : Acts 6:1-7

About this time, when the number of disciples was increasing, the Hellenists made a complaint against the Hebrews: in the daily distribution their own widows were being overlooked. So the Twelve called a full meeting of the disciples and addressed them, ‘It would not be right for us to neglect the word of God so as to give out food; you, brothers, must select from among yourselves seven men of good reputation, filled with the Spirit and with wisdom; we will hand over this duty to them, and continue to devote ourselves to prayer and to the service of the word.’ The whole assembly approved of this proposal and elected Stephen, a man full of faith and of the Holy Spirit, together with Philip, Prochorus, Nicanor, Timon, Parmenas, and Nicolaus of Antioch, a convert to Judaism. They presented these to the apostles, who prayed and laid their hands on them. The word of the Lord continued to spread: the number of disciples in Jerusalem was greatly increased, and a large group of priests made their submission to the faith.

Responsorial Psalm: Psalm 32(33):1-2,4-5,18-19

R/  May your love be upon us, O Lord, as we place all our hope in you. or Alleluia!

Ring out your joy to the Lord, O you just; for praise is fitting for loyal hearts Give thanks to the Lord upon the harp, with a ten-stringed lute sing him songs.

For the word of the Lord is faithful and all his works to be trusted. The Lord loves justice and right and fills the earth with his love.

The Lord looks on those who revere him, on those who hope in his love, to rescue their souls from death, to keep them alive in famine.

Gospel Acclamation : cf.Lk1:28

Alleluia, alleluia! Christ, having been raised from the dead, will never die again. Death has no power over him any more. Alleluia!

Gospel : John 6:16-21

In the evening the disciples went down to the shore of the lake and got into a boat to make for Capernaum on the other side of the lake. It was getting dark by now and Jesus had still not rejoined them. The wind was strong, and the sea was getting rough. They had rowed three or four miles when they saw Jesus walking on the lake and coming towards the boat. This frightened them, but he said, ‘It is I. Do not be afraid.’ They were for taking him into the boat, but in no time it reached the shore at the place they were making for.

Prayer over the Offerings

Sanctify graciously these gifts, O Lord, we pray, and, accepting the oblation of this spiritual sacrifice, make of us an eternal offering to you. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon

Father, I wish that, where I am, those you gave me may also be with me, that they may see the glory that you gave me, alleluia.

Prayer after Communion

We have partaken of the gifts of this sacred mystery, humbly imploring, O Lord, that what your Son commanded us to do in memory of him may bring us growth in charity. Through Christ our Lord.

Meditation

The disciples were scared when they saw Jesus walking on water approaching them. They thought he was a ghost. They soon discovered that their master was also the master of nature. As the master of nature, he controls all of nature’s troubles, including the storm at sea when the disciples rowed the boat. «It is I. Do not be afraid,» he said, and the sea calmed down. When the Twelve became terrified after watching Jesus walk on the water, Jesus comforted them with these words. He was practically saying to them, «Trust me!» We must walk with unwavering trust in the Church and this world. Invite Jesus into your boat, and any difficulty you think you have, no matter how bad it appears, will vanish for good, just like the storm that plagued the disciples. If you can hear his voice amid life’s storms and respond appropriately, you will find peace that the world cannot provide. When foreign and internal crises endanger our communities, the readings today give us hope. In difficult times, Jesus is with us. Nothing is too complicated for us to master with him!

Samedi 13 AVRIL

Saint Martin 1er

Pape et Martyr

Blanc

Elu pape en 649, Martin 1er condamna l’hérésie monothélite qui niait l’existence d’une volonté humaine dans le Christ.  L’empereur Constant II le fit arrêter à Rome. Déclaré déchu du pontificat et rapidement oublié du clergé romain, Martin fut exilé en Crimée où il mourut de privations, le 13 avril 656. Il est le dernier des papes martyrs. 

Antienne d’ouverture : 1P 2, 9

Nous sommes le peuple qui appartient à Dieu ; nous sommes chargés d’annoncer les merveilles de celui qui nous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, alléluia. 

Prière d’ouverture

Dieu qui as envoyé ton Fils pour nous sauver et pour faire de nous tes enfants d’adoption, regarde avec bonté ceux  que  tu  aimes  comme  un  père  ;  puisque  nous croyons au Christ, accorde-nous la vraie liberté et la vie éternelle. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Ac 6, 1-7

En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, les frères de langue grecque récriminèrent contre ceux de langue hébraïque, parce que les veuves de leur groupe étaient désavantagées dans le service quotidien. Les Douze convoquèrent alors l’ensemble des disciples et leur dirent: « Il n’est pas bon que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez plutôt, frères, sept d’entre vous, des hommes qui soient estimés de tous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse, et nous les  établirons dans cette charge. En ce qui nous concerne, nous resterons assidus à la prière et au service de la Parole. » Ces propos plurent à tout le monde, et l’on choisit : Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un converti au judaïsme,  originaire d’Antioche. On les présenta aux Apôtres, et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains. La parole de Dieu était féconde, le nombre des disciples se multipliait fortement à Jérusalem, et une grande foule de prêtres juifs parvenaient à l’obéissance de la foi. 

Psaume : 32 (33), 1-2, 4-5, 18-19

R/ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi.

Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes ! Hommes droits, à vous la louange ! Rendez grâce au Seigneur sur la cithare, jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine.

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Le Christ est ressuscité, lui qui a tout créé ; il a pris en pitié le genre humain. Alléluia.

Évangile :  Jn 6, 16-21

Le soir venu, les disciples de Jésus descendirent jusqu’à la mer. Ils s’embarquèrent pour gagner Capharnaüm, sur l’autre rive. C’était déjà les ténèbres, et Jésus n’avait pas encore rejoint les disciples. Un grand vent soufflait, et la mer était agitée. Les disciples avaient ramé sur une distance de vingt-cinq ou trente stades (c’est- à- dire environ cinq mille mètres), lorsqu’ils virent Jésus qui marchait sur la mer et se rapprochait de la barque. Alors, ils furent saisis de peur. Mais il leur dit : « C’est moi. N’ayez plus peur.» Les disciples voulaient le prendre dans la barque ; aussitôt, la barque toucha terre là où ils se rendaient.

Prière sur les offrandes

Dans ta bonté, Seigneur, sanctifie ces dons ; accepte le sacrifice spirituel de cette Eucharistie, et fais de nous- mêmes une éternelle offrande à ta gloire. Par Jésus.

Antienne de la communion : Jn 17, 24

Jésus priait ainsi : «Père, ceux que tu m’as donnés,  je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu’ils contemplent la  gloire que tu m’as donnée.» Alléluia.

Prière après la communion

Nous venons de communier, Seigneur, au don sacré du corps et du sang de ton Fils, et nous te prions humblement: que cette Eucharistie, offerte en mémoire de lui, comme il nous a dit de le faire, augmente en nous la charité. Par Jésus

Méditation

Nous sommes invités à approfondir la connaissance de la personne de Jésus. En effet, on a toujours peur d’approcher un étranger. Si nous voulons savoir quand est-ce qu’il visite nos vies et qu’est-ce qu’il peut faire pour dans des moments difficiles,  nous devons chercher à mieux le connaître.  Comme il est bon et réconfortant de savoir qu’aux heures de tempêtes, à travers les zones de turbulences, il vient à notre rencontre et nous dit : N’ayez pas peur. Quelles tempêtes as-tu l’habitude de traverser ?

Vendredi 12 AVRIL

Saint Jules 1er, Pape

Blanc

Il travailla à affermir la foi en combattant l’arianisme qui professait que si le Christ était parfait, en revanche il n’était pas divin. Son mérite fut d’avoir maintenu le mystère de la Sainte Trinité contre ceux qui tentaient de faire de la doctrine chrétienne un monothéisme à moitié rationaliste, acceptable par tous sans doute, mais éloigné des paroles du Christ lui-même dans leur interprétation fondamentale.

Antienne d’ouverture : Ap 5, 9-10

Seigneur, par ton sang,  tu as racheté pour Dieu des hommes de toute race, langue, peuple et nation; tu en as fait pour notre Dieu un royaume de prêtres, Alléluia.

Prière d’ouverture

Puisque tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Ac 5, 34-42

En ces jours-là, comme les Apôtres étaient en train de comparaître devant le Conseil suprême, intervint un pharisien nommé Gamaliel, docteur de la Loi, qui était honoré par tout le peuple. Il ordonna de les faire sortir un instant, puis il dit : « Vous, Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à ces gens-là. Il y a un certain temps, se leva Theudas qui prétendait être quelqu’un, et à qui se rallièrent quatre cents hommes environ ; il a été supprimé, et tous ses partisans ont été mis en déroute et réduits à rien. Après lui, à l’époque du recensement, se leva Judas le Galiléen qui a entraîné beaucoup de monde derrière lui. Il a péri lui aussi, et tous ses partisans ont été dispersés. Eh bien, dans la circonstance présente, je vous le dis : ne vous occupez plus de ces gens-là, laissez-les. En effet, si leur résolution ou leur entreprise vient des hommes, elle tombera. Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas les faire tomber. Ne risquez donc pas de vous trouver en guerre contre Dieu. » Les membres du Conseil se laissèrent convaincre ; ils rappelèrent alors les Apôtres et, après les avoir fait fouetter, ils leur  interdirent de parler au nom de Jésus, puis ils les relâchèrent. Quant à eux, quittant le Conseil suprême, ils repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils enseignaient et annonçaient la Bonne Nouvelle : le Christ, c’est Jésus.

Psaume : 26 (27), 1, 4, 13-14

R/ J’ai demandé une chose au Seigneur : habiter sa maison. 

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais- je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais- je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple.

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants.« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur.»

Acclamation

Alléluia. Alléluia. L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Alléluia. (Mt 4, 4b)

Évangile :  Jn 6, 1-15

En ce temps-là, Jésus passa de l’autre côté de la mer de Galilée, le lac de Tibériade. Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait sur les malades. Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples. Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche. Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions- nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? » Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait bien, lui, ce  qu’il allait faire. Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain.» Un de ses disciples, André, le frère de Simon- Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de   monde ! » Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient. Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde. » Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture. À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient: « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. » Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

Prière sur les offrandes

Reçois avec bonté, Seigneur, les offrandes de ton peuple : garde-le sous ta protection, pour qu’il ne perde aucun des biens que tu lui donnes, et qu’il découvre ceux qui demeurent toujours. Par Jésus.

Antienne de la communion : Rm 4, 25

Le Christ, notre Seigneur, livré pour nos péchés, Dieu l’a ressuscité pour nous rendre  saints.  Alléluia.

Prière après la communion

Ne cesse pas de protéger avec amour, Seigneur, ceux que tu as sauvés : la passion de ton Fils les a rachetés, qu’ils mettent leur joie dans sa résurrection. Lui qui règne.

Méditation

La multiplication des pains est l’un des grands signes que Jésus a réalisé en présence du peuple. Ces deux pains peuvent représenter deux entités : matérielle et spirituelle. Jésus est capable de nous rassasier doublement. Nous sommes invités à ne pas chercher que la satisfaction de nos besoins immédiats ou matériels, le don de Jésus va plus au-delà. Les pains qu’il offre à la foule viennent renouveler la merveille de l’amour de Dieu. Cher frère chrétien autant tu es nécessiteux de la vie de Jésus, autant tu dois aider les gens autour de toi.